Marie-Anita Gaube est née à Paris en 1986.

Elle vit et travaille à Biziat (01).

Take off, 2019

techniques mixtes sur papier, 76 x 56 cm

Have fun, 2019

techniques mixtes sur papier, 76 x 56 cm

L’autre rive, 2016

huile et pastel sec sur toile, 200 x 160 cm

Yellow fever, 2016

tempera à l’oeuf, huile et graphite sur bois, 100 x 90 cm

la veilleuse, 2015

huile sur toile, 130 x 95 cm

Swallowers of time, 2015

130 x 162 cm

Canicule, 2014,

huile sur panneau de bois, 187 x 110 cm

Série chirichéenne, 2014

aquarelle, 26 x 32 cm

Ici, tout va à merveille, 2012

huile sur toile, 114 x146 cm

Atlas, 2012

huile sur toile, 200 x 160 cm

Rainbow walk, 2013

huile sur bois, 153 x 100 cm

Entr’acte, 2012

huile sur bois,185 x 153.5 cm

Jani’s coyotte, music for Bernard, 2012

huile sur toile

x

L’univers pictural de Marie­ Anita Gaube se lit en parcours : les espaces s’y succèdent dans un théâtre délirant où les événements s’entrechoquent. La fête, l’enfance ou encore l’utopie sont des sujets récurrents dans l’œuvre de MAG, mais qui opèrent, en fait, plutôt comme des leitmotivs. Ce qui produit la richesse sémantique est ailleurs : la posture d’un corps, le mouvement d’une scène qui se déroule sous nos yeux, l’incertitude d’une situation, la discontinuité visuelle. Les images enchâssées créent l’étonnement, la stupéfaction, le mystère. Il nous faut évoquer ces corps dérangés, fragmentés ou encore transparents qui taraudent le désir tant ils ne se laissent saisir que par leur immatérialité. La multiplication des points de vue, ainsi que la présence de motifs parfois géométriques, entraînent une mise en espace mentale du tableau, à la fois spatiale et temporelle. Les éléments disposés au départ sont presque aussitôt pris dans la tourmente. Ils habitent petit à petit le théâtre de la toile, dialoguent avec l’histoire de la peinture. Les constructions de l’espace, les positions des corps, sont rarement orphelines. Elles reconfigurent adroitement des propositions de Duccio, Chirico, Bosch, Peter Doig, ou encore Daniel Richter. L’utilisation de la couleur est franche et libérée. Les touches semblent au premier regard hésitantes, voire hasardeuses, quand bien même elles sont placées avec tant d’insolence et de pertinence. En résulte une peinture construite et un travail foisonnant, une œuvre singulière en pleine exploration.

Inside

Marie Anita Gaube

Meeting Point

20 octobre > 9 décembre 2017

Après Nouvelles aires, en 2015, Marie Anita Gaube est pour la deuxième fois à l’affiche du 10 rue
de Crimée pour une exposition personnelle. Meeting point se tiendra à la galerie du 20 octobre
au 9 décembre 2017, en résonance avec la 14 ème biennale dʼart contemporain de Lyon.
A la lumière de cette exposition, qui réunira un choix de peintures et de dessins, on remarquera la
maturité acquise par l’artiste d’expo en expo comme en témoignent les questionnements qui
guident sa recherche picturale :

« Moi : C’est ici, vous y êtes !
Lui : bon ! Est-ce bien ce lieu idyllique dont on m’avait parlé ?
Moi : Si tu crois ce qu’on te dit, tu te trompes…
Lui : »
« Celui qui sait ne peut aller au-delà d’un horizon connu »
Georges Bataille, l’expérience mystique

Inside

Marie Anita Gaube

Meeting Point

20 octobre > 9 décembre 2017

Après Nouvelles aires, en 2015, Marie Anita Gaube est pour la deuxième fois à l’affiche du 10 rue
de Crimée pour une exposition personnelle. Meeting point se tiendra à la galerie du 20 octobre
au 9 décembre 2017, en résonance avec la 14 ème biennale dʼart contemporain de Lyon.
A la lumière de cette exposition, qui réunira un choix de peintures et de dessins, on remarquera la
maturité acquise par l’artiste d’expo en expo comme en témoignent les questionnements qui
guident sa recherche picturale :

« Moi : C’est ici, vous y êtes !
Lui : bon ! Est-ce bien ce lieu idyllique dont on m’avait parlé ?
Moi : Si tu crois ce qu’on te dit, tu te trompes…
Lui : »
« Celui qui sait ne peut aller au-delà d’un horizon connu »
Georges Bataille, l’expérience mystique

Inside

Marie Anita Gaube

Meeting Point

20 octobre > 9 décembre 2017

Après Nouvelles aires, en 2015, Marie Anita Gaube est pour la deuxième fois à l’affiche du 10 rue
de Crimée pour une exposition personnelle. Meeting point se tiendra à la galerie du 20 octobre
au 9 décembre 2017, en résonance avec la 14 ème biennale dʼart contemporain de Lyon.
A la lumière de cette exposition, qui réunira un choix de peintures et de dessins, on remarquera la
maturité acquise par l’artiste d’expo en expo comme en témoignent les questionnements qui
guident sa recherche picturale :

« Moi : C’est ici, vous y êtes !
Lui : bon ! Est-ce bien ce lieu idyllique dont on m’avait parlé ?
Moi : Si tu crois ce qu’on te dit, tu te trompes…
Lui : »
« Celui qui sait ne peut aller au-delà d’un horizon connu »
Georges Bataille, l’expérience mystique

Inside

Marie Anita Gaube

Meeting Point

20 octobre > 9 décembre 2017

Après Nouvelles aires, en 2015, Marie Anita Gaube est pour la deuxième fois à l’affiche du 10 rue
de Crimée pour une exposition personnelle. Meeting point se tiendra à la galerie du 20 octobre
au 9 décembre 2017, en résonance avec la 14 ème biennale dʼart contemporain de Lyon.
A la lumière de cette exposition, qui réunira un choix de peintures et de dessins, on remarquera la
maturité acquise par l’artiste d’expo en expo comme en témoignent les questionnements qui
guident sa recherche picturale :

« Moi : C’est ici, vous y êtes !
Lui : bon ! Est-ce bien ce lieu idyllique dont on m’avait parlé ?
Moi : Si tu crois ce qu’on te dit, tu te trompes…
Lui : »
« Celui qui sait ne peut aller au-delà d’un horizon connu »
Georges Bataille, l’expérience mystique

Inside

Marie Anita Gaube

Meeting Point

20 octobre > 9 décembre 2017

Après Nouvelles aires, en 2015, Marie Anita Gaube est pour la deuxième fois à l’affiche du 10 rue
de Crimée pour une exposition personnelle. Meeting point se tiendra à la galerie du 20 octobre
au 9 décembre 2017, en résonance avec la 14 ème biennale dʼart contemporain de Lyon.
A la lumière de cette exposition, qui réunira un choix de peintures et de dessins, on remarquera la
maturité acquise par l’artiste d’expo en expo comme en témoignent les questionnements qui
guident sa recherche picturale :

« Moi : C’est ici, vous y êtes !
Lui : bon ! Est-ce bien ce lieu idyllique dont on m’avait parlé ?
Moi : Si tu crois ce qu’on te dit, tu te trompes…
Lui : »
« Celui qui sait ne peut aller au-delà d’un horizon connu »
Georges Bataille, l’expérience mystique

Inside

Marie Anita Gaube

Meeting Point

20 octobre > 9 décembre 2017

Après Nouvelles aires, en 2015, Marie Anita Gaube est pour la deuxième fois à l’affiche du 10 rue
de Crimée pour une exposition personnelle. Meeting point se tiendra à la galerie du 20 octobre
au 9 décembre 2017, en résonance avec la 14 ème biennale dʼart contemporain de Lyon.
A la lumière de cette exposition, qui réunira un choix de peintures et de dessins, on remarquera la
maturité acquise par l’artiste d’expo en expo comme en témoignent les questionnements qui
guident sa recherche picturale :

« Moi : C’est ici, vous y êtes !
Lui : bon ! Est-ce bien ce lieu idyllique dont on m’avait parlé ?
Moi : Si tu crois ce qu’on te dit, tu te trompes…
Lui : »
« Celui qui sait ne peut aller au-delà d’un horizon connu »
Georges Bataille, l’expérience mystique

Inside

Marie Anita Gaube

Meeting Point

20 octobre > 9 décembre 2017

Après Nouvelles aires, en 2015, Marie Anita Gaube est pour la deuxième fois à l’affiche du 10 rue
de Crimée pour une exposition personnelle. Meeting point se tiendra à la galerie du 20 octobre
au 9 décembre 2017, en résonance avec la 14 ème biennale dʼart contemporain de Lyon.
A la lumière de cette exposition, qui réunira un choix de peintures et de dessins, on remarquera la
maturité acquise par l’artiste d’expo en expo comme en témoignent les questionnements qui
guident sa recherche picturale :

« Moi : C’est ici, vous y êtes !
Lui : bon ! Est-ce bien ce lieu idyllique dont on m’avait parlé ?
Moi : Si tu crois ce qu’on te dit, tu te trompes…
Lui : »
« Celui qui sait ne peut aller au-delà d’un horizon connu »
Georges Bataille, l’expérience mystique

Inside

Marie Anita Gaube

Meeting Point

20 octobre > 9 décembre 2017

Après Nouvelles aires, en 2015, Marie Anita Gaube est pour la deuxième fois à l’affiche du 10 rue
de Crimée pour une exposition personnelle. Meeting point se tiendra à la galerie du 20 octobre
au 9 décembre 2017, en résonance avec la 14 ème biennale dʼart contemporain de Lyon.
A la lumière de cette exposition, qui réunira un choix de peintures et de dessins, on remarquera la
maturité acquise par l’artiste d’expo en expo comme en témoignent les questionnements qui
guident sa recherche picturale :

« Moi : C’est ici, vous y êtes !
Lui : bon ! Est-ce bien ce lieu idyllique dont on m’avait parlé ?
Moi : Si tu crois ce qu’on te dit, tu te trompes…
Lui : »
« Celui qui sait ne peut aller au-delà d’un horizon connu »
Georges Bataille, l’expérience mystique

Inside

Marie Anita Gaube

Meeting Point

20 octobre > 9 décembre 2017

Après Nouvelles aires, en 2015, Marie Anita Gaube est pour la deuxième fois à l’affiche du 10 rue
de Crimée pour une exposition personnelle. Meeting point se tiendra à la galerie du 20 octobre
au 9 décembre 2017, en résonance avec la 14 ème biennale dʼart contemporain de Lyon.
A la lumière de cette exposition, qui réunira un choix de peintures et de dessins, on remarquera la
maturité acquise par l’artiste d’expo en expo comme en témoignent les questionnements qui
guident sa recherche picturale :

« Moi : C’est ici, vous y êtes !
Lui : bon ! Est-ce bien ce lieu idyllique dont on m’avait parlé ?
Moi : Si tu crois ce qu’on te dit, tu te trompes…
Lui : »
« Celui qui sait ne peut aller au-delà d’un horizon connu »
Georges Bataille, l’expérience mystique

>Inside

Marie-Anita Gaube

Nouvelles aires

03 septembre – 08 octobre 2015

Une succession d’heureux hasards a conduit à la rencontre de Françoise Besson et de Marie Anita
Gaube. Et très vite, l’évidence, au risque de bousculer la programmation de la galerie, fut de montrer le
travail de cette jeune artiste. Françoise Besson, chercheuse de jeunes talents, renoue avec deux de ses
principes du début : promouvoir la jeune génération d’artistes sur la scène artistique nationale et
internationale, et défendre la peinture française. En résonance avec la biennale d’art contemporain de Lyon.

>Inside

Marie-Anita Gaube

Nouvelles aires

03 septembre – 08 octobre 2015

Une succession d’heureux hasards a conduit à la rencontre de Françoise Besson et de Marie Anita
Gaube. Et très vite, l’évidence, au risque de bousculer la programmation de la galerie, fut de montrer le
travail de cette jeune artiste. Françoise Besson, chercheuse de jeunes talents, renoue avec deux de ses
principes du début : promouvoir la jeune génération d’artistes sur la scène artistique nationale et
internationale, et défendre la peinture française. En résonance avec la biennale d’art contemporain de Lyon.

>Inside

Marie-Anita Gaube

Nouvelles aires

03 septembre – 08 octobre 2015

Une succession d’heureux hasards a conduit à la rencontre de Françoise Besson et de Marie Anita
Gaube. Et très vite, l’évidence, au risque de bousculer la programmation de la galerie, fut de montrer le
travail de cette jeune artiste. Françoise Besson, chercheuse de jeunes talents, renoue avec deux de ses
principes du début : promouvoir la jeune génération d’artistes sur la scène artistique nationale et
internationale, et défendre la peinture française. En résonance avec la biennale d’art contemporain de Lyon.

>Inside

Marie-Anita Gaube

Nouvelles aires

03 septembre – 08 octobre 2015

Une succession d’heureux hasards a conduit à la rencontre de Françoise Besson et de Marie Anita
Gaube. Et très vite, l’évidence, au risque de bousculer la programmation de la galerie, fut de montrer le
travail de cette jeune artiste. Françoise Besson, chercheuse de jeunes talents, renoue avec deux de ses
principes du début : promouvoir la jeune génération d’artistes sur la scène artistique nationale et
internationale, et défendre la peinture française. En résonance avec la biennale d’art contemporain de Lyon.

>Inside

Marie-Anita Gaube

Nouvelles aires

03 septembre – 08 octobre 2015

Une succession d’heureux hasards a conduit à la rencontre de Françoise Besson et de Marie Anita
Gaube. Et très vite, l’évidence, au risque de bousculer la programmation de la galerie, fut de montrer le
travail de cette jeune artiste. Françoise Besson, chercheuse de jeunes talents, renoue avec deux de ses
principes du début : promouvoir la jeune génération d’artistes sur la scène artistique nationale et
internationale, et défendre la peinture française. En résonance avec la biennale d’art contemporain de Lyon.

>Inside

Marie-Anita Gaube

Nouvelles aires

03 septembre – 08 octobre 2015

Une succession d’heureux hasards a conduit à la rencontre de Françoise Besson et de Marie Anita
Gaube. Et très vite, l’évidence, au risque de bousculer la programmation de la galerie, fut de montrer le
travail de cette jeune artiste. Françoise Besson, chercheuse de jeunes talents, renoue avec deux de ses
principes du début : promouvoir la jeune génération d’artistes sur la scène artistique nationale et
internationale, et défendre la peinture française. En résonance avec la biennale d’art contemporain de Lyon.

>Inside

Marie-Anita Gaube

Nouvelles aires

03 septembre – 08 octobre 2015

Une succession d’heureux hasards a conduit à la rencontre de Françoise Besson et de Marie Anita
Gaube. Et très vite, l’évidence, au risque de bousculer la programmation de la galerie, fut de montrer le
travail de cette jeune artiste. Françoise Besson, chercheuse de jeunes talents, renoue avec deux de ses
principes du début : promouvoir la jeune génération d’artistes sur la scène artistique nationale et
internationale, et défendre la peinture française. En résonance avec la biennale d’art contemporain de Lyon.

>Inside

Marie-Anita Gaube

Nouvelles aires

03 septembre – 08 octobre 2015

Une succession d’heureux hasards a conduit à la rencontre de Françoise Besson et de Marie Anita
Gaube. Et très vite, l’évidence, au risque de bousculer la programmation de la galerie, fut de montrer le
travail de cette jeune artiste. Françoise Besson, chercheuse de jeunes talents, renoue avec deux de ses
principes du début : promouvoir la jeune génération d’artistes sur la scène artistique nationale et
internationale, et défendre la peinture française. En résonance avec la biennale d’art contemporain de Lyon.

x