Installation Laboratoire des Prophéties, 2013

1 vidéoprojecteur dans lampe de bureau avec animation (boucle) sur carte micro SD

1 table (plateau plus tréteaux préparés)

1 dessin 75×75 cm papier 240 g

1dessins 35×35 cm papier 240 g

3 dessins A4 au feutre rouge papier 240 g

Installation Laboratoire de Prophéties, 2013

1 vidéoprojecteur dans lampe de bureau avec animation (boucle) sur carte micro SD

1 table (plateau plus tréteaux préparés)

1 dessin 75×75 cm papier 240 g

1dessins 35×35 cm papier 240 g

3 dessins A4 au feutre rouge papier 240 g

Installation Laboratoire de Prophéties 2013

1 vidéoprojecteur dans lampe de bureau avec animation (boucle) sur carte micro SD

1 table (plateau plus tréteaux préparés)

1 dessin 75×75 cm papier 240 g

1dessins 35×35 cm papier 240 g

3 dessins A4 au feutre rouge papier 240 g

Laboratoire des prophéties, 2013

graphite, 35 x 35 cm

Laboratoire des prophéties, 2013

graphite, 35 x 35 cm

Disjonction, sans titre 3, 2013

crayon graphite 50 x 50 cm

Sans titre, 2013

feutre sur papier bristol, 21 x 29.7 cm

Sans titre, 2013

feutre sur papier bristol, 21 x 29.7 cm

Sans titre, 2013

feutre sur papier bristol, 21 x 29.7 cm

Le laboratoire des prophéties, 2012

crayon graphite, 35 x 35 cm

Portraits d’espaces, Hl5 2012

impression pietzographique, 5ex, 15 x 20 cm

Portraits d’espaces, Hl2, 2012

impression pietzographique, 5ex, 15 x 20 cm

Portraits d’espaces, Hl3, 2012

impression pietzographique, 5ex, 15 x 20 cm

Portraits d’espaces, Hl3, 2012

impression pietzographique, 5ex, 15 x 20 cm

Ujanostera, 2011

sérigaphie, 50 exemplaires numérotés et signés

Le laboratoire des prophéties, 2011

crayon graphite, 35 x 35 cm

Affiches, 2011

120 x 176 cm, en sérigraphie noire mate et vernis

 

 

Entresol IV, 2009

crayon graphite, 150 x 100 cm

Entresol III, 2009

crayon graphite, 150 x 100 cm

Sans titre, 2009

crayon graphite, 110 x 75 cm

x

 

 

Que font les images de la réalité ?

Le travail de David Coste s’installe aux rivages de la réalité et de la fiction. Sans prendre la décision d’opter
pour l’un ou pour l’autre, il décrit de nouveaux scénarios, comme si un troisième niveau de réalité pouvait
exister, à mi-chemin entre l’observation de l’environnement et l’imagination de nouveaux mondes.
.Ses dessins, ses photographies et ses vidéos montrent des paysage désincarnés, dont les structures
s’habillent d’habitations factices, de paysages irréels recolorisés ou de montagnes en carton pâte soutenus
par une architecture intérieure insolite, comme autant de figures dans un décor… Perspectives
inquiétantes ou la nature côtoie l’artifice et l’habitat la vacuité, vision d’un monde où l’image est un
document plus certaine que la réalité elle même.

Comme un décor de cinéma, son oeuvre dessine ainsi de manière subtile le lieu d’un récit :un monde sur
pilotis au bord de l’effondrement. Ici ses dessins s’effacent là où des fondations devraient prendre pied; là
ses installations se liquéfient au sol; ailleurs le décor se résume à un rideau imprimé d’un paysage
montagnard… Dans les brèches de cet univers, David Coste introduit le récit. Les titres énigmatiques de
ses oeuvres et de ses expositions sont autant d’amorces narratives : Entresol, Ici et nulle part, Le
laboratoire des prophéties… Mais c’est l’espace, ou plutôt la fiction de l’espace qui l’intéresse.
Les images de David Coste retournent les évidences d’un monde sûr de lui, de sa matière et de ses usages.
Il emprunte à l’architecte en construisant ici la maquette de la structure interne d’une montagne; ailleurs il
mime les gestes de l’archéologue en décrivant l’espace habité à la manière d’un terrain vague ou d’un objet
en construction, un non lieu ou l’architecture oscille entre la figure de la ruine et un espace de projection de
villes utopiques pour l’imagination.
Son oeuvre dessine ainsi un paysage nouveau, à l’image d’un jardin construit par nos projections mentales
et nos tentatives de fictions. dans ses dessins comme dans ses images, ses films et ses installations, la
réalité laisse apparaître des soubassements insoupçonnés; l’environnement urbain devient entre ses mains
le décor insolite d’une vie relevant de la fiction voire de cheminements plus philosophiques.
Son oeuvre crée ainsi des espaces utopiques, des constructions paradoxales qui nous inventent à une
démarche critique face aux images. Le travail de David Coste s’amuse avec la fiction et avec «l’imaginaire
de la terre».
Arnaud Fourrier

Upstairs

Le laboratoire des prophéties # 2

David Coste

Octobre – novembre 2013

 

En résonance avec la biennale d’art contemporain, David Coste nous propose le 2ème volet du Laboratoire des prophéties, à l’Etage de la galerie

Entre fiction et réalité…

Upstairs

Le laboratoire des prophéties # 2

David Coste

Octobre – novembre 2013

 

En résonance avec la biennale d’art contemporain, David Coste nous propose le 2ème volet du Laboratoire des prophéties, à l’Etage de la galerie

Entre fiction et réalité…

Upstairs

Le laboratoire des prophéties # 2

David Coste

Octobre – novembre 2013

 

En résonance avec la biennale d’art contemporain, David Coste nous propose le 2ème volet du Laboratoire des prophéties, à l’Etage de la galerie

Entre fiction et réalité…

Upstairs

Le laboratoire des prophéties # 2

David Coste

Octobre – novembre 2013

 

En résonance avec la biennale d’art contemporain, David Coste nous propose le 2ème volet du Laboratoire des prophéties, à l’Etage de la galerie

Entre fiction et réalité…

Upstairs

Le laboratoire des prophéties # 2

David Coste

Octobre – novembre 2013

 

En résonance avec la biennale d’art contemporain, David Coste nous propose le 2ème volet du Laboratoire des prophéties, à l’Etage de la galerie

Entre fiction et réalité…

Upstairs

Le laboratoire des prophéties # 2

David Coste

Octobre – novembre 2013

 

En résonance avec la biennale d’art contemporain, David Coste nous propose le 2ème volet du Laboratoire des prophéties, à l’Etage de la galerie

Entre fiction et réalité…

> Inside

Ici et nulle part

Emmanuelle Castellan et David Coste

09 juin > 30 août 2012

La galerie Françoise Besson est heureuse d’inviter Emmanuelle Castellan et David Coste, qui se sont rencontrés il y a déjà quelques années à Toulouse, { dialoguer dans l’exposition Ici et nulle part. Les artistes se rejoignent dans une même attention { l’image, qu’elle soit document ou référence savante { l’art, et au cinéma (image mouvement, mouvance de l’image), qu’ils utilisent, chacun { leur façon, comme des matériaux leur permettant d’ouvrir leur démarche artistique { des expériences spatio-temporelles, pour l’un, picturales pour l’autre. Ici et nulle part dévoile deux univers singuliers et cependant ouverts et généreux, qui donneront lieu à une installation inédite dans la galerie.

> Inside

Ici et nulle part

Emmanuelle Castellan et David Coste

09 juin > 30 août 2012

La galerie Françoise Besson est heureuse d’inviter Emmanuelle Castellan et David Coste, qui se sont rencontrés il y a déjà quelques années à Toulouse, { dialoguer dans l’exposition Ici et nulle part. Les artistes se rejoignent dans une même attention { l’image, qu’elle soit document ou référence savante { l’art, et au cinéma (image mouvement, mouvance de l’image), qu’ils utilisent, chacun { leur façon, comme des matériaux leur permettant d’ouvrir leur démarche artistique { des expériences spatio-temporelles, pour l’un, picturales pour l’autre. Ici et nulle part dévoile deux univers singuliers et cependant ouverts et généreux, qui donneront lieu à une installation inédite dans la galerie.

> Inside

Ici et nulle part

Emmanuelle Castellan et David Coste

09 juin > 30 août 2012

La galerie Françoise Besson est heureuse d’inviter Emmanuelle Castellan et David Coste, qui se sont rencontrés il y a déjà quelques années à Toulouse, { dialoguer dans l’exposition Ici et nulle part. Les artistes se rejoignent dans une même attention { l’image, qu’elle soit document ou référence savante { l’art, et au cinéma (image mouvement, mouvance de l’image), qu’ils utilisent, chacun { leur façon, comme des matériaux leur permettant d’ouvrir leur démarche artistique { des expériences spatio-temporelles, pour l’un, picturales pour l’autre. Ici et nulle part dévoile deux univers singuliers et cependant ouverts et généreux, qui donneront lieu à une installation inédite dans la galerie.

> Inside

Ici et nulle part

Emmanuelle Castellan et David Coste

09 juin > 30 août 2012

La galerie Françoise Besson est heureuse d’inviter Emmanuelle Castellan et David Coste, qui se sont rencontrés il y a déjà quelques années à Toulouse, { dialoguer dans l’exposition Ici et nulle part. Les artistes se rejoignent dans une même attention { l’image, qu’elle soit document ou référence savante { l’art, et au cinéma (image mouvement, mouvance de l’image), qu’ils utilisent, chacun { leur façon, comme des matériaux leur permettant d’ouvrir leur démarche artistique { des expériences spatio-temporelles, pour l’un, picturales pour l’autre. Ici et nulle part dévoile deux univers singuliers et cependant ouverts et généreux, qui donneront lieu à une installation inédite dans la galerie.

> Inside

Ici et nulle part

Emmanuelle Castellan et David Coste

09 juin > 30 août 2012

La galerie Françoise Besson est heureuse d’inviter Emmanuelle Castellan et David Coste, qui se sont rencontrés il y a déjà quelques années à Toulouse, { dialoguer dans l’exposition Ici et nulle part. Les artistes se rejoignent dans une même attention { l’image, qu’elle soit document ou référence savante { l’art, et au cinéma (image mouvement, mouvance de l’image), qu’ils utilisent, chacun { leur façon, comme des matériaux leur permettant d’ouvrir leur démarche artistique { des expériences spatio-temporelles, pour l’un, picturales pour l’autre. Ici et nulle part dévoile deux univers singuliers et cependant ouverts et généreux, qui donneront lieu à une installation inédite dans la galerie.

> Inside

Ici et nulle part

Emmanuelle Castellan et David Coste

09 juin > 30 août 2012

La galerie Françoise Besson est heureuse d’inviter Emmanuelle Castellan et David Coste, qui se sont rencontrés il y a déjà quelques années à Toulouse, { dialoguer dans l’exposition Ici et nulle part. Les artistes se rejoignent dans une même attention { l’image, qu’elle soit document ou référence savante { l’art, et au cinéma (image mouvement, mouvance de l’image), qu’ils utilisent, chacun { leur façon, comme des matériaux leur permettant d’ouvrir leur démarche artistique { des expériences spatio-temporelles, pour l’un, picturales pour l’autre. Ici et nulle part dévoile deux univers singuliers et cependant ouverts et généreux, qui donneront lieu à une installation inédite dans la galerie.

> Inside

Ici et nulle part

Emmanuelle Castellan et David Coste

09 juin > 30 août 2012

La galerie Françoise Besson est heureuse d’inviter Emmanuelle Castellan et David Coste, qui se sont rencontrés il y a déjà quelques années à Toulouse, { dialoguer dans l’exposition Ici et nulle part. Les artistes se rejoignent dans une même attention { l’image, qu’elle soit document ou référence savante { l’art, et au cinéma (image mouvement, mouvance de l’image), qu’ils utilisent, chacun { leur façon, comme des matériaux leur permettant d’ouvrir leur démarche artistique { des expériences spatio-temporelles, pour l’un, picturales pour l’autre. Ici et nulle part dévoile deux univers singuliers et cependant ouverts et généreux, qui donneront lieu à une installation inédite dans la galerie.

> Inside

Ici et nulle part

Emmanuelle Castellan et David Coste

09 juin > 30 août 2012

La galerie Françoise Besson est heureuse d’inviter Emmanuelle Castellan et David Coste, qui se sont rencontrés il y a déjà quelques années à Toulouse, { dialoguer dans l’exposition Ici et nulle part. Les artistes se rejoignent dans une même attention { l’image, qu’elle soit document ou référence savante { l’art, et au cinéma (image mouvement, mouvance de l’image), qu’ils utilisent, chacun { leur façon, comme des matériaux leur permettant d’ouvrir leur démarche artistique { des expériences spatio-temporelles, pour l’un, picturales pour l’autre. Ici et nulle part dévoile deux univers singuliers et cependant ouverts et généreux, qui donneront lieu à une installation inédite dans la galerie.

> Inside

Ici et nulle part

Emmanuelle Castellan et David Coste

09 juin > 30 août 2012

La galerie Françoise Besson est heureuse d’inviter Emmanuelle Castellan et David Coste, qui se sont rencontrés il y a déjà quelques années à Toulouse, { dialoguer dans l’exposition Ici et nulle part. Les artistes se rejoignent dans une même attention { l’image, qu’elle soit document ou référence savante { l’art, et au cinéma (image mouvement, mouvance de l’image), qu’ils utilisent, chacun { leur façon, comme des matériaux leur permettant d’ouvrir leur démarche artistique { des expériences spatio-temporelles, pour l’un, picturales pour l’autre. Ici et nulle part dévoile deux univers singuliers et cependant ouverts et généreux, qui donneront lieu à une installation inédite dans la galerie.

x