2020

> Inside

Alain Pouillet

Hé, dites moi,…C’est loin là-bas

17 septembre-04 novembre 2020

Françoise Besson is pleased to offer the walls of her gallery for the first time to the Lyon-based artist Alain Pouillet for an exhibition that will be held from September 18 to November 4 in the large and small gallery.
Alain Pouillet is one of those artists who have magic in his heart and who materializes it on the surface of the canvas. He tells stories to his spectator at the borders between reality and imagination, between the visible and the invisible. The style is singular and under obvious playful appearances, the levels of meaning are also multiple and complex. Self-taught, he paints and draws since childhood. Indeed, he makes for his teacher picture cards in white gouache. This technique is dear to the artist since we find it in his last series of more than eighty small paintings – which are reminiscent of postcards – in which each drawing is enhanced with white gouache in order to better emphasize the luminous dimension of his characters.
Excerpt from Quand ” Tout fout le camp “, ” Rien ne va plus ” (When everything goes to hell, nothing goes anymore) by Bénédicte Maselli, PhD in contemporary art history.

Translated with www.DeepL.com/Translator (free version)

Download

La nuit étoilée 1, 2018-2019

huile sur toile , 120 x 120 cm

La nuit étoilée 2, 2018-2019

huile sur toile , 120 x 120 cm

La nuit étoilée 3, 2018-2019

huile sur toile , 120 x 120 cm

Le linx, 2018-2019

aquarelle et tempera sur papier

75 x 102 cm

Le palais des vases brisés 1, 2019

huile sur toile, 100 x 81 cm

x

A la petite galerie

Intériorité

José Luis Lopez Lara

Sabine Orlandini

For his return to the artistic scene in Lyon, José Luis Lopez Lara has chosen to present a series of watercolours entitled Intériorité . From this series, which began shortly before the confinement, emerges a deep sense of calm and appeasement, more than necessary in these tormented times. “Modest scraps of wood or miscellaneous objects gathered here and there form the main vocabulary of the scenographies. Combined in multiple ways, the objects are treated with realism and form improbable compositions that escape any narrative interpretation. With these paintings and watercolours, it is rather a question of sensations. Indeed, in these spaces soothed by light, time seems suspended and invites us to silence. Sabine Orlandini also presents a range of ceramics in the colours of the small gallery. My work is based on a search for pure forms where graphic expression is omnipresent. The functionality of my objects is neither immediate nor definitive. I like my objects to be used for a function that I had not thought of. My pieces are mounted to the plate. I use smooth or chamotte white earthenware, depending on the effects and textures I am looking for. I slip them in, mark them with oxide pencils and glaze them.

 

José Luis Lara Lopez

Méditation 24, 2020

aquarelle sur papier Arches, 46 x 38 cm

580 euros

José Luis Lara Lopez

Composition pour la méditation 2, 2019

huile sur toile , 55 x 46 cm

1250 euros

José Luis Lara Lopez

Composition pour la méditation 1, 2019

huile sur toile , 55 x 46 cm

1250 euros

José Luis Lara Lopez

Méditation 26, 2020

aquarelle sur papier Arches, 46 x 38 cm

580 euros

José Luis Lara Lopez

Méditation 27, 2020

aquarelle sur papier Arches, 46 x 38 cm

580 euros

José Luis Lara Lopez

Composition pour la méditation 3, 2019

huile sur toile , 55 x 46 cm

1250 euros

Sabine Orlandini

Céramique, 2020

Sabine Orlandini

Céramique, 2020

Sabine Orlandini

Céramique, 2020

x

À la galerie

Chantal Fontvieille

… à travers…

dates à confirmer

Françoise Besson is pleased to invite Chantal Fontvieille for her fourth solo exhibition at the gallery :à travers which will be visible on the picture rails from April 4 to May 30, 2020, where you will discover a new series of targets, particularly archery targets, as well as a set of sculptures: target woods. …through…: I put in contact: the arrow through the target, the water through the impact, the light through the hole.the shooting is through but also an active process where the accidents of chance, the effects of the duration of the baths are played out. In this last work, the archery targets offer me by their blue, red and yellow circles their garish colours. Then all the space is given to the first and invisible element of this series: water. The CASTLES run through the material. WATER distributes rust and India ink through the impacts of the shot, on the front and back. All of these natural liquid materials are in harmony with the cardboard, devouring it to the point of reducing it to shreds…My series …through… tells a natural, unpredictable story that fascinates me (…)

 

Download

à travers 303 , 2019

cible de tir à l’arc, rouille, encre de Chine

61.5 x 62.5 cm

à travers 116 , 2019

cible de tir à l’arc, rouille, encre de Chine

61.5 x 62.5 cm

à travers,

cible de tir à l’arc, rouille, encre de Chine

23 x 6.55 cm

 

x

A la petite galerie

Nouvelles floraisons

Théo Massoulier

Rémy Jacquier

Alain Pillard

Lise Roussel

30 janvier >31 mars 2020

1st exhibition at la petite galerie

The 4 artists invest the walls of the small gallery on the theme of the building and its representation in prints, drawings, volume and small series.The cabinet is entrusted to Alain Pillard who will offer a “total” installation with drawings, ceramics and the dreamlike table of a baroque meal.

Théo Massoulier

exposition Nouvelles floraisons

30 janvier >31 mars 2020

Alain Pillard

exposition Nouvelles floraisons

30 janvier >31 mars 2020

Théo Massoulier

exposition Nouvelles floraisons

30 janvier >31 mars 2020

Alain Pillard

exposition Nouvelles floraisons

30 janvier >31 mars 2020

Théo Massoulier

exposition Nouvelles floraisons

30 janvier >31 mars 2020

Théo Massoulier

Lise Roussel

exposition Nouvelles floraisons

30 janvier >31 mars 2020

Théo Massoulier

Alain Pillard

exposition Nouvelles floraisons

30 janvier >31 mars 2020

Vernissage exposition Nouvelles floraisons

30 janvier >31 mars 2020

Vernissage exposition Nouvelles floraisons

30 janvier >31 mars 2020

Théo Massoulier, sample 25

Branche de thym avec ses racines, bloc d’ambre artificielle, mousse végétale séchée, fragment de jouet en plastique, feuille de plante grasse synthétique, composé informatique, plaquette en verre dichroïque

Lise Roussel, lithos, 2014

technique mixte et collage sur papier 44 x 33 cm

Rémy Jacquier, RP2, 2016
eau-forte, 53 X 39 cm
16 ex. sur velin de Rives.
Urdla éditeur

Alain Pillard, 2019

table onirique

Théo Massoulier

Lise Roussel

exposition Nouvelles floraisons

30 janvier >31 mars 2020

Exposition Nouvelles floraisons

30 janvier >31 mars 2020

Alain Pillard

exposition Nouvelles floraisons

30 janvier >31 mars 2020

x

Inside

Le souffle

collective des artistes de la galerie

30 janvier 2020 > 28 mars 2020

 

To start the year 2020, the artists of the gallery are invited to work on the Breath.Breath of life, creative breath, breath of genius, even divine breath.to have breath, to lack it. To live with full breath, but not out of breath…Might as well suspend one’s breath, so as not to lose it completely…Speak in one breath, short of breath…Hold only one breath, delay the last breath…Then, catch one’s breath, let oneself be touched again by the breath of geniusAgain a second breath, why not a third!Beware of the breath of adversity, protect yourself from the breath of cold, furious, icy or even the breath of the explosion.prefer the breath of love, the light, fragrant breath of the fields… breath of inspirationA variety of possible variations as well as the artists’ answers.this creative breath will animate the gallery from January 30, 2020, at 6:30 pm in the presence of the artists: Breathtaking !!!

Download

Thaïva Ouaki, sans titre

exposition le souffle 30 janvier>28 mars 2020

Stéphane Charpentier C1020-14a

exposition le souffle 30 janvier>28 mars 2020

Marine joatton, sans titre

exposition le souffle 30 janvier>28 mars 2020

Lise Roussel, les roseaux

exposition le souffle 30 janvier>28 mars 2020

Laurent Mulot, three of a perfect pair

exposition le souffle 30 janvier>28 mars 2020

Frédéric Khodja, le tournage abandonné

exposition le souffle 30 janvier>28 mars 2020

Julien Guinand, Coal Creek Station

exposition le souffle 30 janvier>28 mars 2020

Jean Charasse, construction P9

exposition le souffle 30 janvier>28 mars 2020

 

Jacques Migayrou, sans titre

exposition le souffle 30 janvier>28 mars 2020

 

Gilles Verneret

Eole souffle sur l’Océan

exposition le souffle 30 janvier>28 mars 2020

 

Daniel Clarke, composition n°2

bois polychrome

exposition le souffle 30 janvier>28 mars 2020

Chantal Fontvieille

souffle d’hiver sur cibles 2019

exposition le souffle 30 janvier>28 mars 2020

Awena Cozannet

Ecouter voir, 2018

exposition le souffle 30 janvier>28 mars 2020

Christine Crozat

1ère rencontre avec le lièvre

exposition le souffle 30 janvier>28 mars 2020

 

Clément Montolio, Sans titre, 2019,

exposition le souffle 30 janvier>28 mars 2020

x

> Outdoors > Espace la Brava

Croisemement

Awena cozannet
Daniel Clarke
Christine Crozat
25 janvier > 14 mars 2020

The Françoise Besson Gallery exhibits at the Espace de la Brava in Thônes.Starting the year in the crossroads of three worlds, three approaches, three universes, Christine Crozat, Daniel Clarke and Awena Cozannet.The common point: It is the quest of man, the link to the living…It is the desire to move the three exhibitions presented this autumn in resonance with the Lyon Biennial. The desire to bring them together to offer them to the Aravis Valley, where contemporary art invites itself where it is not expected.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Download

Awena Cozannet

la vague, 2018 ( On marche sur la tête) Cordes cousues, fourches, béton, Ø110 x H 200 cm

Exposition croisement 25 janvier > 14 mars 2020

Daniel Clarke

Deux figures 2018,

huile sur bois, 55 x 92 cm,

exposition croisement 25 janvier > 14 mars 2020

Christine Crozat

Visage paysage, 2019,
technique mixte sur papiers, 37 x 28 cm, © JL Losi

exposition croisement 25 janvier > 14 mars 2020

x

Upstairs

Ana Zulma

Vie de Porcelaine

28 novembre 2019 > 18 janvier 2020

 

NEW WORLD
Exploring above,

I pierce printed papers,

Going back and forth,Experiencing the infinitely large,

Experiencing the infinitely small,A perception becomes space, water sleeps,

Ultimate desire for the possible encounter,

In mourning of my capacity,I strive,To raise the clichés of the object “petit a”.Mutable,

I watch it act.Without hold, it escapes me.

Intime perception, 2018

technique mixte, 60 x 80 cm

 

 

portrait grand format, 2018

technique mixte, 60 x 80 cm

Réparer son enfance, 2018

technique mixte

x

> Inside

Awena Cozannet

On marche sur la tête

28 novembre 2019 > 18 janvier 2020

 

 

 

 

 

 

Françoise Besson is pleased to invite Awena Cozannet for her fourth solo exhibition at the gallery, On marche sur la tête. Sculptures, photographs and drawings will share the gallery’s walls from 28 November to 18 January 2020 in resonance with the 15th Lyon 2019 Biennial of Contemporary Art “where the waters mingle”, and in partnership with the Musée-château d’Annecy where the artist is in residence from 16 September to 13 December 2019.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Download

vue de l’exposition on marche sur la tête

Awena Cozannet, 28 novembre 2019 > 18 janvier 2020

vue de l’exposition on marche sur la tête

La vague

Awena Cozannet, 28 novembre 2019 > 18 janvier 2020

vue de l’exposition on marche sur la tête

Awena Cozannet, 28 novembre 2019 > 18 janvier 2020

vue de l’exposition on marche sur la tête

Awena Cozannet, 28 novembre 2019 > 18 janvier 2020

vue de l’exposition on marche sur la tête

Awena Cozannet, 28 novembre 2019 > 18 janvier 2020

On marche sur la tête, 2017/2018

Cordes cousues, fourches, béton, Ø110 x H 200 cm

vue de l’exposition on marche sur la tête

Awena Cozannet, 28 novembre 2019 > 18 janvier 2020

 

La marche, 2019

encre, pastel, crayon sur papier coton 650

57 x 72 cm

 

L’étau, 2019

Cordes et coton cousus, chaînes, crochets, tente, 70 x 150 x H 90 cm

Traversée 2019

Coton et filets cousus, béton, tailles variables

x

2019

> Inside

Christine Crozat

Entre les mondes

16 octobre > 23 novembre 2019

 

What is tracing paper, if not a place of passage from one drawing to another, a space of transmission, which tells a small part of the story, still incomplete and fragmentary? Tracing paper is the place where the worlds mingle, the place of the sketch and the finished, the oscillating and the fixed, the day and the night: Between the worlds. This interstice is manifested in the method itself: drawing the contours, retaining only the essential and purified form. Attach yourself to the magnetism of detail. Christine Crozat, with a passion for art history, retains, locates, then explores. A flower from a Godard for a Red Portrait, a mule from The Death of Sardanapale for Queen’s bee shoe. The detail is extracted, chiselled out of its reference set to give it a new place, a new meaning. Detail as a transmission from one world to another. Then comes the “Gris de Payne” series: the Shimokita peninsula inspires Christine Crozat. The vegetal and the aquatic mingle, tall grasses and flowers are superimposed on the clouds. Arrows sometimes anchor the ethereal shapes to the ground, as if to prevent them from flying out of the frame, rounded and too light (…/…)Xavier Petit, PhD student in philosophy

 

 

 

 

 

 

 

 

Download

Vue de l’exposition

Entre les mondes, Christine Crozat

16 octobre > 23 novembre 2019

Solo, 2017, Vidéo en boucle, Crozat Thomé

Jardin botanique de Sandaï, Japon

Exposition Entre les mondes, Christine Crozat

16 octobre > 23 novembre 2019

Autoportrait au bouton, 2018

crayon graphite, 130 x 98 cm

Exposition Entre les mondes, Christine Crozat

16 octobre > 23 novembre 2019

Dans les champs n°7, 2018

Graphite sur papier, 75 x 110 cm © JL Losi

Exposition Entre les mondes, Christine Crozat

16 octobre > 23 novembre 2019

 

Paysage gris de Payne n°10, 2019
technique mixte sur papiers, 37 x 28 cm, © JL Losi

Exposition Entre les mondes, Christine Crozat

16 octobre > 23 novembre 2019

 

Visage-paysage 02

Piero della Francesca La légende de la vraie croix

Jean Fouquet Vierge à l’enfant
technique mixte sur papiers, 37 x 28 cm, © JL Losi

Exposition Entre les mondes, Christine Crozat

16 octobre > 23 novembre 2019

05 Visage- paysage, Diptyque d’Urbino

Piero de la Francesca, Battista Sforza, Frederic de Montefeltre, Cahier du cinéma N°754

herbier, arbres, plantes et fleurs

Exposition Entre les mondes, Christine Crozat

16 octobre > 23 novembre 2019

Vue de l’exposition Entre les mondes, Christine Crozat 16 octobre > 23 novembre 2019

Vue de l’exposition Entre les mondes, Christine Crozat 16 octobre > 23 novembre 2019

Vue de l’exposition Entre les mondes, Christine Crozat 16 octobre > 23 novembre 2019

Vue de l’exposition Entre les mondes, Christine Crozat 16 octobre > 23 novembre 2019

Vue de l’exposition Entre les mondes, Christine Crozat 16 octobre > 23 novembre 2019

Vue de l’exposition Entre les mondes, Christine Crozat 16 octobre > 23 novembre 2019

Vue de l’exposition Entre les mondes, Christine Crozat 16 octobre > 23 novembre 2019

Vue de l’exposition Entre les mondes, Christine Crozat 16 octobre > 23 novembre 2019

x

Upstairs

Blast Studio

Lovely trash

10 octobre > 20 octobre 2019

 

Pop’up Event
Inspired by natural ecosystems, the Lovely Trash project aims to transform the city’s waste into sustainable design. London-based start-up Blast Studio has developed a short cycle where they collect coffee cup waste directly from London’s cafés and transform it with mushrooms into furniture. They use the natural capacity of mushroom roots – called mycelium – to digest organic matter and recycle the waste from coffee cups. By breaking down the waste, the mycelium transforms it into a living, organic material that they use to make sustainable objects inspired by the shapes of nature.

 

Download

Blast Studio,  Lovely Trash 10>20 octobre 2019

3 vases, impression 3D

Blast Studio,  Lovely Trash 10>20 octobre 2019

colonne imprimée en 3D avec du mycellium de champignon Oyster

Blast Studio,  Lovely Trash 10>20 octobre 2019

ensemble de réalisation 3D

Blast Studio,  Lovely Trash 10>20 octobre 2019

du déchet à l’objet

Blast Studio,  Lovely Trash 10>20 octobre 2019

Vase in the city 2

Blast Studio,  Lovely Trash 10>20 octobre 2019

vase impression 3D avec mycellium de champignon Oyster rose

x

> Inside

Daniel Clarke

Loaded

5 septembre > 12 octobre 2019

 

My work of the last three years situates itself in a landscape that seeks to confront my unconscious with that of contemporary political et sociological parameters. The work’s ambition is to confront my own history with that with which surrounds me and nourishes me. I aspire, through the paint to construct a Jungian language that aims to give a voice to the fabric of my experience. The use of stencils is essentially to tap into forms as if they were architectural ruins or sculptural fragments alluding to a place. I see the work as that of a cartographer, mapping, listing but with the freedom of my hand to distort, oppose and articulate the landscape, not in a photographic way but with a spiritual, instinctive and cosmological ambition.

Daniel Clarke, mars 2011

 

 

 

 

Lire la vidéo de l’exposition

 

 

 

 

Download

Accrochage

Loaded

5 septembre > 12 octobre 2019

 

 

vue de l’exposition Loaded, Daniel Clarke

5 septembre > 12 octobre 2019

 

vue de l’exposition Loaded, Daniel Clarke

5 septembre > 12 octobre 2019

vue de l’exposition Loaded, Daniel Clarke

5 septembre > 12 octobre 2019

vue de l’exposition Loaded, Daniel Clarke

5 septembre > 12 octobre 2019

vue de l’exposition Loaded, Daniel Clarke

5 septembre > 12 octobre 2019

vue de l’exposition Loaded, Daniel Clarke

5 septembre > 12 octobre 2019

x

> Inside

Jacques Migayrou

La grande Bellezza

13 juin > 30 juillet 2019

 

Françoise Besson is pleased to invite Jacques Migayrou from June 13 to July 31, 2019 for his third solo exhibition at the gallery: LA GRANDE BELLEZZA, in reference to Paolo Sorrentino’s film of 2014.

Download

Vue de l’exposition LA GRANDE BELLEZA

Jacques Migayrou

13 juin>30 juillet 2019

 

Vue de l’exposition LA GRANDE BELLEZA

Jacques Migayrou

13 juin>30 juillet 2019

Vue de l’exposition LA GRANDE BELLEZA

Jacques Migayrou

13 juin>30 juillet 2019

Vue de l’exposition LA GRANDE BELLEZA

Jacques Migayrou

13 juin>30 juillet 2019

Vue de l’exposition LA GRANDE BELLEZA

Jacques Migayrou

13 juin>30 juillet 2019

Vue de l’exposition LA GRANDE BELLEZA

Jacques Migayrou

13 juin>30 juillet 2019

Vue de l’exposition LA GRANDE BELLEZA

Jacques Migayrou

13 juin>30 juillet 2019

Hubert Robert, 2018

huile sur toile, 146 x 114 cm

Exposition LA GRANDE BELLEZA, Jacques Migayrou

13 juin>30 juillet 2019

 

 

Paysage d’orage, 2019
Huile sur toile, 73 x 60 cm

Exposition LA GRANDE BELLEZA, Jacques Migayrou

13 juin>30 juillet 2019

 

Ciel brouillé, 2019
Huile sur toile, 73 x 60 cm

Exposition LA GRANDE BELLEZA, Jacques Migayrou

13 juin>30 juillet 2019

 

x

> Inside

Chacun son trait, Ces jours bleus

Awena Cozannet, Christine Crozat, Marie-Anita Gaube,

Gwen Hautin, Sophie Matter, Armelle de Sainte-Marie

11 avril > 8 juin 2019

 

Françoise Besson gallery is pleased to present Chacun son trait – Ces jours bleus (based on an original proposal by Sophie Matter), an exhibition featuring the work of six women artists. These are all artistic identities that have in common the permanence and persistence of the line in their respective works. Drawing is today the plastic expression marked with the most incredible vitality. Constantly redefining itself, drawing is constantly redefining itself, drawing from other mediums, and is constantly challenging the limits of the territory in which it has traditionally been confined. This exhibition thus aims to show, through the works, both the infinite richness of the field of application of contemporary drawing and its great diversity of plastic expression.

Download

Vue de l’exposition Chacun son trait, Ces jours bleus

Awena Cozannet

11/04 > 8/06 2019

©Pierre Vallet

Awena Cozannet, Ecouter-voir, 2018/2019

encre sur papier Arches, 19 x 28 cm

Exposition Chacun son trait, Ces jours bleus, 11/04 > 8/06 2019

 

Vue de l’exposition Chacun son trait, Ces jours bleus

Awena Cozannet

11/04 > 8/06 2019

©Pierre Vallet

Awena Cozannet, Toujours nu pour toi, 2019

encre et pastel sur papier Arches, 28 x 38,5 cm

Exposition Chacun son trait, Ces jours bleus, 11/04 > 8/06 2019

Vue de l’exposition Chacun son trait, Ces jours bleus

Sophie Matter

11/04 > 8/06 2019

©Pierre Vallet

 

Sophie Matter, Chacun son trait –épisode 2 la classe bleue, 2016

Oeuvre participative, stylo bille sur 25 bristols contrecollés, 62, 5 x 100 cm encadré

Exposition Chacun son trait, Ces jours bleus, 11/04 > 8/06 2019

Vue de l’exposition Chacun son trait, Ces jours bleus

Marie-Anita Gaube

11/04 > 8/06 2019

©Pierre Vallet

Marie-Anita Gaube, Hug, 2019

Techniques mixtes et collage sur papier, 76 x 56 cm

Exposition Chacun son trait, Ces jours bleus, 11/04 > 8/06 2019

Vue de l’exposition Chacun son trait, Ces jours bleus

Marie-Anita Gaube

11/04 > 8/06 2019

©Pierre Vallet

Vue de l’exposition Chacun son trait, Ces jours bleus

Gwen Hautin, Sophie Matter

11/04 > 8/06 2019

©Pierre Vallet

Gwen Hautin, Opus (triptyque), 2018, technique mixte sur toile, 180 x 80 cm

Quintessence, 2017 (ensemble), peinture à l’huile sur papier, 40 x 30 cm chaque

Exposition Chacun son trait, Ces jours bleus, 11/04 > 8/06 2019 ©Pierre Vallet

Sophie Matter, Chacun son trait épisode 1 – dégradé bleu/gris, 2015

Oeuvre participative, feutres sur tissu tendu sur châssis, 210 x 130 cm

Exposition Chacun son trait, Ces jours bleus, 11/04 > 8/06 2019 ©Pierre Vallet

Vue de l’exposition Chacun son trait, Ces jours bleus

11/04 > 8/06 2019

©Pierre Vallet

Vue de l’exposition Chacun son trait, Ces jours bleus

Gwen Hautin, Awena Cozannet

11/04 > 8/06 2019

©Pierre Vallet

Vue de l’exposition Chacun son trait, Ces jours bleus

Christine Crozat

11/04 > 8/06 2019

©Pierre Vallet

Christine Crozat, Femme au bord de la Manche, 2018

Technique mixte sur papier, 28,5 x 36,8 cm encadré

Exposition Chacun son trait, Ces jours bleus, 11/04 > 8/06 2019

Christine Crozat, Paysage 01, 2018

Technique mixte sur papier, 36, 8 x 28,5 cm encadré

Exposition Chacun son trait, Ces jours bleus, 11/04 > 8/06 2019

Vue de l’exposition Chacun son trait, Ces jours bleus

Christine Crozat, Armelle de Sainte-Marie

11/04 > 8/06 2019

©Pierre Vallet

Armelle de Sainte-Marie, Twilight Tram, 2019

Gouache et encre sur papier, 112 x 77 cm

Exposition Chacun son trait, Ces jours bleus, 11/04 > 8/06 2019

 

Vue de l’exposition Chacun son trait, Ces jours bleus

Armelle de Sainte-Marie

11/04 > 8/06 2019

©Pierre Vallet

x

> Inside & upstairs

L’oeil & le coeur : vente exceptionnelle de la collection Françoise Besson

14 février > 30 mars 2019

 

To start 2019 and to celebrate its fifteen years of existence, the gallery is pleased to open L’œil & le cœur: an exceptional sale of the Françoise Besson collection, a very personal exhibition unveiling for the first time to the public a part of the collection of its founder…

With the works of :

Romain BERNINI, Joseph BEUYS, Stéphane BORDARIER, Emmanuelle CASTELLAN, Marion CHARLET, Marie-Agnès CHARPIN, Dominique DE BEIR, Roseline DELACOUR, Marc DESGRANDCHAMPS, Jim DINE, Gaëlle FORAY, Patrice GIORDA, Cristine GUINAMAND, Karine HOFFMAN, Rémy JACQUIER, Christine MAIGNE, Agathe MAY, Marlène MOCQUET…

Download

Vue de l’exposition L’oeil & le coeur : vente exceptionnelle de la collection Françoise Besson

14/02 > 30/03 2019

©Pierre Vallet

 

Vue de l’exposition L’oeil & le coeur : vente exceptionnelle de la collection Françoise Besson

14/02 > 30/03 2019

©Pierre Vallet

Haralampi G. Oroschakoff, J’accuse (Zola), 2008

Huile, acrylique & pigments sur toile, 164 x 105 x 7,5 cm, ©Pierre Vallet

Exposition L’oeil & le coeur…, 14/02 > 30/03 2019

17 000 euros

 

Vue de l’exposition L’oeil & le coeur : vente exceptionnelle de la collection Françoise Besson

14/02 > 30/03 2019

©Pierre Vallet

Roseline Delacour, Energies, 2013
Tirages numériques impression pigmentaire
20 x 40 cm

750 euros

Martin Noël, Unterweg, 2009
Aquatinte originale signée sur Rives,  ex 4/50  65 x 50 cm

1 000 euros

Djamel Tatah, Wood0109, 2009

Gravure sur bois et lithographie, 124 x 180 cm

Exposition L’oeil & le coeur…, 14/02 > 30/03 2019 ©Pierre Vallet

5000 euros

Marion Charlet, Sans titre (The Millenials), 2017
Graphite sur papier, 100 x 70 cm (encadré)
2 500 euros

Stéphane Bordarier, Violet Rouge, 2009
Gravure sur bois sur vélin
Ex 20 /30, 26 x 50 cm (hors cadre)
800 € 

Marc Desgrandschamps,  La bacchante, 2005
Lithographie sur papier Sahnemühle
152 x 110 cm (hors cadre)
 3 500 €

Marie-Agnès Charpin, 365 03, 2013
Graphite sur papier, 50 x 40 cm (encadré)
1 500 €

Emmanuelle Castellan, Vallée noire, 2007
Acrylique sur toile, 40 x 50 cm
1 400 €

Haralampi G. Oroschakoff, Das Mittelmeerische Denken 1, 2007
Acrylique sur toile de lin, 30 x 25 cm
3 000 €

Jean-Xavier Renaud, Île de Pâques, 2010
Pastels sec sur papier, 70 x 100 cm
4 000 € 

Emmanuelle Castellan, Maison Fantôme, 2008
Acrylique sur toile, 40 x 50 cm
1700 €

Emmanuelle Castellan, Entresol, 2008
Acrylique sur toile, 40 x 50 cm
1 800 €

François Morelli, Sans titre , 2014
Encre et tampon sur papier, 39 x 39 cm (encadré)
800 € 

Christine Maigne, Petit épi I, 2011
Gomme et pierre noire sur papier, cadre
25 x 25 cm
1 000 €

Duncan Wylie, Untitled, 2007
Huile sur toile, 54 x 81 cm
1 800 €

Aurélie Nemours Sans titre, 1981
Gouache sur papier, Signée au dos, série de 4
35 x 27 cm (hors cadre)
7 000 € chaque 

Christine Guinamand, Camrade, 2010
Huile sur toile, 50 x 70 cm
2 500 €

Romain Bernini, Sans titre, 2007

Huile sur toile, 130 x 90 cm.

Exposition L’oeil & le coeur…, 14/02 > 30/03 2019 ©Pierre Vallet

8800 euros

Vue de l’exposition L’oeil & le coeur : vente exceptionnelle de la collection Françoise Besson

14/02 > 30/03 2019

©Pierre Vallet

Agathe May, Kyoto, 2007

Xylographie à encrage monotype, 94, 5 x 60, 5 cm, Exposition L’oeil & le coeur…, 14/02 > 30/03 2019 ©Pierre Vallet

2 500 €

 

Vue de l’exposition L’oeil & le coeur : vente exceptionnelle de la collection Françoise Besson

14/02 > 30/03 2019

©Pierre Vallet

Otto Zitko, Untitled (Black), 2001, ex. 18/24

Lithographie, 90 x 63 cm, collection

Exposition L’oeil & le coeur…, 14/02 > 30/03 2019 ©Pierre Vallet

Romain Bernini, Construction n°8, 2007

Huile sur toile, 128 x 130 cm,

Exposition L’oeil & le coeur…, 14/02 > 30/03 2019 ©Pierre Vallet

10500 euros

Vue de l’exposition L’oeil & le coeur : vente exceptionnelle de la collection Françoise Besson

14/02 > 30/03 2019

Œuvres disponibles

©Pierre Vallet

Rémy Jacquier, Pavillon Parker 7, 2010

Carton, bois, 20 x 24 x 24 cm, disponible

Exposition L’oeil & le coeur…, 14/02 > 30/03 2019

©Pierre Vallet  1800 euros

Vue de l’exposition L’oeil & le coeur ,14/02 > 30/03 2019, ©Pierre Vallet

Marc Desgrandchamps, droite et gauche disponibles

1700 euros

Marc Desgrandchamps, Soudain l’été dernier II, 2003

Lithographie et rehauts d’aquarelle sur vélin, 90 x 63 cm, ex. 13/35, ©Pierre Vallet

Exposition L’oeil & le coeur…, 14/02 > 30/03 2019

1700 euros

 

Christine Guinamand, Les deux mondes, 2008
Huile sur bois, 33 x 41 cm
1 600 €

Wunderkindt, 2010
Huile sur toile, 116 x 89 cm,

3 000 €

Stéphane Pencreac’h, Sphinx, 2008 Lithographie et impression pigmentaire, 118,6 x 88 cm,

Exposition L’oeil & le coeur…, 14/02 > 30/03 2019 ©Pierre Vallet

1500 euros

Anne Laure Sacriste  Museum of Natural History, New York, 2009
Huile sur bois, 30 x 20 cm
3 000 € 

Romain Bernini, Porteur II, 2008

Huile sur toile, 165 x 160 cm,

Exposition L’oeil & le coeur…, 14/02 > 30/03 2019 ©Pierre Vallet

13 000 euros

x

> Inside

Marine Joatton

Échappée des songes

30 novembre 2018 > 31 janvier 2019

 

Françoise Besson invites Marine Joatton to invest the gallery’s walls for a first solo exhibition from November 30 to January 31, 2019. In this exhibition, we find the whole universe of the 2016 one shown at the Saint Etienne Museum “a family resemblance” (curator Martine Dancer, text by Lóránd Hegy) transposed into painting. A universe of tales, an unbridled imagination that leaves a large part to the tales of our childhood, those of Andersen or Grimm reappropriated by the artist who gives us to discover his universe… In conjunction with the exhibition, is published the 29th issue of Crimea, A l’insaisissable sa part, written by Jérémy Liron…

 

 

Download

Vue de l’exposition Echappée des songes, Marine Joatton

30/11 2018 > 31/01 2019

Marine Joatton, Vingt mille lieues, 2018

Acrylique sur toile, 69,5 x 76 cm, disponible

Exposition Echappée des songes, Marine Joatton, 30/11 2018 > 31/01 2019

4300 euros

Vue de l’exposition Echappée des songes, Marine Joatton

30/11 2018 > 31/01 2019

Vue de l’exposition Echappée des songes, Marine Joatton

30/11 2018 > 31/01 2019

Marine Joatton, Fratrie (détail), 2018

Pastel sec sur papier canson, 30 x 23 cm, disponible

Vue de l’exposition Echappée des songes, Marine Joatton, 30/11 2018 > 31/01 2019

1100 euros

Marine Joatton, Fratrie série (1 à 7), 2018

Pastel sec sur papier canson, 30 x 23 cm chaque

1100 euros

Marine Joatton, Twins, 2018, collection

Acrylique sur toile, 67, 5 x 73, 5 cm

Exposition Echappée des songes, Marine Joatton, 30/11 2018 > 31/01 2019

4200 euros

Marine Joatton, L’île, 2018

Acrylique sur toile, 68, 5 x 75 cm, disponible

Exposition Echappée des songes, Marine Joatton, 30/11 2018 > 31/01 2019

4000 euros

Vue de l’exposition Echappée des songes, Marine Joatton

30/11 2018 > 31/01 2019

Marine Joatton, Le chat botté, 2018 Acrylique sur toile, 141 x 167 cm,

Vue de l’exposition Echappée des songes, Marine Joatton, 30/11 2018 > 31/01 2019

7500 euros

x

2018

> Inside

Daniel Clarke

Glossary of Terms : Multiples

8 novembre > 27 novembre 2018

 

The exhibition Glossary of Terms: Multiples brings together the last nineteen prints made in 2018 by Franco-American artist Daniel Clarke. The artist also signed the first limited edition of two silk scarves in collaboration with Benoît Coulpier’s workshops in La Croix-Rousse. The gallery thus honours handcraft and craftsmanship, promoting the excellence of Lyon silk revisited by a contemporary artist…

Price on request / Possibility of shipment

 

Vue de l’exposition Glossary of Terms : Multiples, Daniel Clarke, disponibles

8/11 >27/11  2018

Vue de l’exposition Glossary of Terms : Multiples, Daniel Clarke, disponibles

8/11 >27/11  2018

Daniel Clarke, Glossary of Terms n°3, 2018

Gravure sur bois sur papier, 109 x 83 cm, 10ex. + 2 EA,

1000 euros

Exposition Glossary of Terms : Multiples, Daniel Clarke,

8/11 >27/11  2018

Daniel Clarke, Glossary of Terms n°2, 2018

Gravure sur bois sur papier, 109 x 83 cm, 10ex. + 2 EA,

1000 euros

Exposition Glossary of Terms : Multiples, Daniel Clarke,

8/11 >27/11  2018

Vue de l’exposition Glossary of Terms : Multiples, Daniel Clarke, disponibles

8/11 >27/11  2018

Daniel Clarke, Glossary of Terms n°1, 2018

Gravure sur bois 18 couleurs sur papier, 109 x 83 cm, 11 ex. + 2EA, 1350 euros

Exposition Glossary of Terms : Multiples, Daniel Clarke

8/11 >27/11  2018

Vue de l’exposition Glossary of Terms : Multiples, Daniel Clarke,

Estampes disponibles

8/11 >27/11  2018

Daniel Clarke, Projet n°1 et n°2, 2018

Gouache, laque & encre de chine, 90 x 90 cm chaque, Estampes

2300 euros

Exposition Glossary of Terms : Multiples, Daniel Clarke

8/11 >27/11  2018

Untitled n°2, 2018, 360 euros

Edition de foulard de soie 4 couleurs 90 x 90 cm

30 exemplaires + 3EA

co-édition par les Ateliers Benoit Coulpier (Lyon)

Exposition Glossary of Terms : Multiples, Daniel Clarke

8/11 >27/11  2018

Vue de l’exposition Glossary of Terms : Multiples, Daniel Clarke,

Estampes disponibles

8/11 >27/11  2018

Vue de l’exposition Glossary of Terms : Multiples, Daniel Clarke

Estampes disponibles

8/11 >27/11  2018

Daniel Clarke, Glossary of Terms n°5, 2018

Gravure sur bois 7 couleurs sur papier, 100 x 75 cm, 11 ex. + 2EA. 1250 euros

Exposition Glossary of Terms : Multiples, Daniel Clarke

8/11 >27/11  2018

Vue de l’exposition Glossary of Terms : Multiples, Daniel Clarke

Estampes disponibles

8/11 >27/11  2018

x

> outdoors

Les nouveaux sauvages

Halles du faubourg

5 oct >11 nov 2018

Aux Halles du foubourg, an ephemeral artistic, cultural and urban project led by the Taverne Gutemberg, accompanied by Ateliers La Mouche, Intermède, and the Urban School of Lyon.Associated curators Frigo&Co, Galerie Françoise Besson, Le Bleu de Ciel, Festival Superposition & Taverne GutenbergAn exhibition of grandiose contemporary art, shows, performances, artistic initiations and the discovery of an industrial heritage.

 

Download

Marie Anita Gaube

New Found World, huile sur toile, 150 x 180 cm

disponible

 

Marie Anita Gaube,

Your Shift, 2017, Huile sur toile 170 x 120 cm

disponible

Guillaume Robert

Vérifier  l’Arcadie, 2015, Installation vidéographique 33 mn

disponible

Guillaume Robert,

Vérifier l’Arcadie, 2014, tirage photographique

disponible

Thaïva Ouaki,

Sans titre, Tirage baryté, contrecollage dibon
12 ex + 3 EA, 22,5 x 17 cm

disponible

Thaïva Ouaki,

Sans titre, Tirage baryté, contrecollage dibon
12 ex + 3 EA, 22,5 x 17 cm, disponible

x

Upstairs

Laurent Mulot

Aganta Kairos et les 6 océans

14 sept >02 nov 2018

Aganta Kairos is a long-lasting work inspired by the experiments to detect phantom particles called Neutrinos. Giant instruments are plunged into the abyss to track these cosmic messengers that cross the planet by billions every second. Only a few specimens leave a trace in the detectors.entering Madagascar at the edge of the Indian Ocean, it takes only a fraction of a second to reach the bottom of the Mediterranean Sea or the bottom of Lake Baikal.Aganta Kairos weaves links between 6 points of our earth with the witnesses of the invisible who look at the sea, the sky and the stars at the edge of the 6 oceans, including Baikal.

 

clic sur image

Download

Baïkal door, 2018

tirage fine art contrecollé sur  dibond
Edition de 5 exemplaires, 40 x 90 cm, 1200 €

 

Prise de vue de l’exposition

Aganta Kairos et les 6 océans, laurent Mulot

14 sept >02 nov 2018

Prise de vue de l’exposition

Aganta Kairos et les 6 océans, laurent Mulot

14 sept >02 nov 2018

Photomultiplicateur de détection de neutrinos

de l Expérience ANTARES

Courtesy Centre de physique des particules de Marseille

Ghost Baikal experiment, 2018

tirage photographique contrecollé sur dibond

56 x 170 cm,  2300 euros

Valentin sacred tree, 2018

tirage sur dibond, édition de 5 ex, 41 x 61 cm

1000 € pièce,  2500 € les 3

Jacouli sacred trip in Olkthon, 2018

tirage fine art contrecollé sur  dibond
Edition de 5 exemplaires, 40 x 90 cm, 1200 €

Baïkal eye, 2018

tirage sur dibond, édition de 5 ex, 41 x 61 cm

1000 € pièce,  2500 € les 3

Baïkal window, 2018

tirage sur dibond, édition de 5 ex, 41 x 61 cm

1000 € pièce,  2500 € les 3

Baïkal link, 2018

tirage sur dibond, édition de 5 ex, 41 x 61 cm

1000 € pièce,  2500 € les 3

Bros Baïkal , 2018

tirage sur dibond, édition de 5 ex, 41 x 61 cm

1000 € pièce,  2500 € les 3

x

> Inside and upstairs

Les Racines du ciel

Valérie Jouve, Laurent Mulot, Gilles Verneret

14 septembre > 2 novembre 2018

 

As part of the festival 9PH, Lyon, September of photography 2018 on the theme of “Borders” the gallery Françoise Besson welcomes three eminent representatives of the image, gathered around the theme close to the tree dear to Françoise Besson and more precisely by Les racines du ciel, in reference to the novel by Romain Gary. Valérie Jouve presents a work refocused on the woman where nature and trees are omnipresent. For this exhibition, Laurent Mulot unveils the elements of a work in progress completed in 2019 in its complete form: Aganta Kairos. Gilles Verneret made an exclusive and timeless report on the traces of Jesus the Palestinian, assassinated in 36 in Jerusalem…

The images of this exhibition are all available.

Download

Vue de l’exposition Les Racines du ciel, Valérie Jouve, Laurent Mulot, Gilles Verneret

14/09 > 2/11 2018

©Pierre Vallet

Gilles Verneret, Jésus le Palestinien (série)

Photographie, tirages jet d’encre, 3 ex., 23 x 23 cm chaque.

Exposition Les Racines du ciel, 14/09 > 2/11 2018

©Pierre Vallet

Gilles Verneret, Jésus le Palestinien (série)

Photographie, tirages jet d’encre, 3 ex., 23 x 23 cm chaque.

Exposition Les Racines du ciel, 14/09 > 2/11 2018

©Pierre Vallet

Gilles Verneret, Jésus le Palestinien (série)

Photographie, tirages jet d’encre, 3 ex., 23 x 23 cm chaque.

Exposition Les Racines du ciel, 14/09 > 2/11 2018

©Pierre Vallet

Gilles Verneret, Jésus le Palestinien (série)

Photographie, tirages jet d’encre, 3 ex., 23 x 23 cm chaque.

Exposition Les Racines du ciel, 14/09 > 2/11 2018

©Pierre Vallet

Valérie Jouve. Courtesy galerie Xippas

Vue de l’exposition Les Racines du ciel, 14/09 > 2/11 2018

©Pierre Vallet

Valérie Jouve. Courtesy galerie Xippas

Vue de l’exposition Les Racines du ciel, 14/09 > 2/11 2018

©Pierre Vallet

Valérie Jouve. Courtesy galerie Xippas

Vue de l’exposition Les Racines du ciel, 14/09 > 2/11 2018

©Pierre Vallet

Valérie Jouve. Courtesy galerie Xippas

Vue de l’exposition Les Racines du ciel, 14/09 > 2/11 2018

©Pierre Vallet

Valérie Jouve. Courtesy galerie Xippas

Vue de l’exposition Les Racines du ciel, 14/09 > 2/11 2018

©Pierre Vallet

x

> Inside

Ana Zulma

L’étrange évidence : sur la vie et l’oeuvre de Jackie Kayser

7 juin > 12 août 2018

On Jackie Kayser, his life, his work, in the footsteps of man.

A year ago, when Ana Zulma met Françoise Besson in Lyon in her gallery perched on the heights of La Croix-Rousse, a third person interfered in their exchange: Jackie Kayser, who disappeared in 2004.

Making a coincidence an inevitable fact becomes then a necessity. At this crossroads, the idea of an artistic cohabitation between the former student and her teacher is essential…

Download

Vue de l’exposition L’étrange évidence, Ana Zulma

7/06 > 12/08 2018

© Cyrille Cauvet

 

Ana Zulma, Les contes de Kayser synchronisent mes gestes (série), 2017/2018

Photographie, dessin, technique mixte, format variable

Exposition L’étrange évidence, Ana Zulma, 7/06 > 12/08 2018 © Cyrille Cauvet

 

 

Ana Zulma, Les contes de Kayser synchronisent mes gestes (série), 2017/2018

Photographie, dessin, technique mixte, format variable

Exposition L’étrange évidence, Ana Zulma, 7/06 > 12/08 2018 © Cyrille Cauvet

Ana Zulma, « enceinte, encendrée », 2018

peinture, fil de nylon, 13 x 18 cm

Exposition L’étrange évidence, Ana Zulma, 7/06 > 12/08 2018 © Cyrille Cauvet

Série “vie de Porcelaine” Travers précieux

Vue de l’exposition L’étrange évidence, Ana Zulma

7/06 > 12/08 2018

© Cyrille Cauvet

Acolytes

Vue de l’exposition L’étrange évidence, Ana Zulma

7/06 > 12/08 2018

© Cyrille Cauvet

Ana Zulma, « enceinte, encendrée », 2018, peinture, fil de nylon, 13 x 18 cm chaque

Exposition L’étrange évidence, Ana Zulma, 7/06 > 12/08 2018© Cyrille Cauvet

Vue de l’exposition L’étrange évidence, Ana Zulma

7/06 > 12/08 2018 © Cyrille Cauvet

Vue de l’exposition L’étrange évidence, Ana Zulma

7/06 > 12/08 2018© Cyrille Cauvet

Vue de l’exposition L’étrange évidence, Ana Zulma

7/06 > 12/08 2018

Vue de l’exposition L’étrange évidence, Ana Zulma

7/06 > 12/08 2018© Cyrille Cauvet

Ana Zulma, « enceinte, encendrée », 2018, peinture, fil de nylon, 13 x 18 cm chaque

Exposition L’étrange évidence, Ana Zulma, 7/06 > 12/08 2018© Cyrille Cauvet

Série “vie de Porcelaine” Nina K

Vue de l’exposition L’étrange évidence, Ana Zulma

7/06 > 12/08 2018

© Cyrille Cauvet

Ana Zulma, « enceinte, encendrée », 2018, peinture, fil de nylon, 13 x 18 cm chaque

Exposition L’étrange évidence, Ana Zulma, 7/06 > 12/08 2018© Cyrille Cauvet

x

> Upstairs

Awena Cozannet

Traversée

6 avril > 2 juin 2018

 

On the first floor, the gallery hosts the exhibition Traversée d’Awena Cozannet, which brings together a collection of photographs, sculptures and drawings from the series Flottaison. When men cross the sea to go from one continent to another, from their country to another. Of this reality of images and lives in movement, in departure from which we are submerged. From the realities of the Mediterranean and of the whole world, when an event forces displacement. When this displacement generates displacements, of responsibilities, of status, of states. What separates us? Evoking the line between two worlds…

Download

Vue de l’exposition Traversée d’Awena Cozannet à l’étage de la galerie

6/04 > 2/06 2018

©Awena Cozannet

Vue de l’exposition Traversée d’Awena Cozannet à l’étage de la galerie

6/04 > 2/06 2018

©Awena Cozannet

Vue de l’exposition Traversée d’Awena Cozannet à l’étage de la galerie

6/04 > 2/06 2018

©Awena Cozannet

Vue de l’exposition Traversée d’Awena Cozannet à l’étage de la galerie

6/04 > 2/06 2018

©Awena Cozannet

Vue de l’exposition Traversée d’Awena Cozannet à l’étage de la galerie

6/04 > 2/06 2018

©Awena Cozannet

Vue de l’exposition Traversée d’Awena Cozannet à l’étage de la galerie

6/04 > 2/06 2018

©Awena Cozannet

Awena Cozannet, Flottaison (série), 2016

Photographie couleur Dibond, 45 x 30 cm, 15 ex

300 euros

Exposition Traversée d’Awena Cozannet à l’étage de la galerie

Vue de l’exposition Traversée d’Awena Cozannet à l’étage de la galerie

6/04 > 2/06 2018

©Awena Cozannet

Vue de l’exposition Traversée d’Awena Cozannet à l’étage de la galerie

6/04 > 2/06 2018

©Awena Cozannet

Awena Cozannet, Sans voix, 2018

Bic aquarelle crayon, 19 x 28  cm. 600 euros

Exposition Traversée d’Awena Cozannet à l’étage de la galerie

6/04 > 2/06 2018

©Awena Cozannet

Awena Cozannet, Flottaison (série), 2016

Photographie couleur sur Dibond, 80 x 53 cm, 15 ex

700 euros

Exposition Traversée d’Awena Cozannet à l’étage de la galerie

x

> Inside

C’est bien sûr l’horizon mais ce sont surtout les cloisons

Sébastien Faure, Rémy Jacquier, Frédéric Khodja

Jérémy Liron, Mengzhi Zheng

6 avril > 2 juin 2018

 

The five artists associated by the incise C’est bien sûr l’horizon but it is above all the partitions, respond by different mediums and realize an exhibition (aren’t they five like the famous club or the fingers necessary for the work?) :Sébastien Faure + Rémy Jacquier + Frédéric Khodja + Jérémy Liron + Mengzhi Zheng
To bring together operators of gestures so that they build for a space, the Françoise Besson gallery, a language that would open like a hand with a question, a perhaps: Living as a poet?

Download

Vue de l’exposition C’est bien sûr l’horizon mais ce sont surtout les cloisons

Sébastien Faure, Rémy Jacquier, Frédéric Khodja, Jérémy Liron,  Mengzhi Zheng

6/04 > 2/06 2018

©Cyrille Cauvet

Vue de l’exposition C’est bien sûr l’horizon mais ce sont surtout les cloisons

Sébastien Faure, Rémy Jacquier, Frédéric Khodja, Jérémy Liron,  Mengzhi Zheng

6/04 > 2/06 2018

©Cyrille Cauvet

Vue de l’exposition C’est bien sûr l’horizon mais ce sont surtout les cloisons

Sébastien Faure, Rémy Jacquier, Frédéric Khodja, Jérémy Liron,  Mengzhi Zheng

6/04 > 2/06 2018

©Cyrille Cauvet

Vue de l’exposition C’est bien sûr l’horizon mais ce sont surtout les cloisons

Sébastien Faure, Rémy Jacquier, Frédéric Khodja, Jérémy Liron,  Mengzhi Zheng

6/04 > 2/06 2018

©Cyrille Cauvet

Vue de l’exposition C’est bien sûr l’horizon mais ce sont surtout les cloisons

Sébastien Faure, Rémy Jacquier, Frédéric Khodja, Jérémy Liron,  Mengzhi Zheng

6/04 > 2/06 2018

©Cyrille Cauvet

Vue de l’exposition C’est bien sûr l’horizon mais ce sont surtout les cloisons

Sébastien Faure, Rémy Jacquier, Frédéric Khodja, Jérémy Liron,  Mengzhi Zheng

6/04 > 2/06 2018

©Cyrille Cauvet

Vue de l’exposition C’est bien sûr l’horizon mais ce sont surtout les cloisons

Sébastien Faure, Rémy Jacquier, Frédéric Khodja, Jérémy Liron,  Mengzhi Zheng

6/04 > 2/06 2018

©Cyrille Cauvet

Vue de l’exposition C’est bien sûr l’horizon mais ce sont surtout les cloisons

Sébastien Faure, Rémy Jacquier, Frédéric Khodja, Jérémy Liron,  Mengzhi Zheng

6/04 > 2/06 2018

©Cyrille Cauvet

Vue de l’exposition C’est bien sûr l’horizon mais ce sont surtout les cloisons

Sébastien Faure, Rémy Jacquier, Frédéric Khodja, Jérémy Liron,  Mengzhi Zheng

6/04 > 2/06 2018

©Cyrille Cauvet

x

> Inside

À dess(e)in, à deux voix

exposition avec les Editions du Chemin de Fer

Ronan Barrot, Christine Crozat, Philippe Favier, Marine Joatton, Frédéric Khodja, Florence Reymond, Sylvie Sauvageon

01 mars > 31 mars 2018

 

 

In collaboration with the Editions du Chemin de Fer, the Françoise Besson gallery proposes an exhibition bringing together artists who have exhibited at the gallery and participated in a book published by the Editions du Chemin de Fer. This drawing exhibition, which will take place from March 1st to April 1st 2018, will show the original drawings used to illustrate the book and a wider choice of works on paper by each artist. As always, the keystone of this exhibition is this link, this weave born of encounters that turn into friendships: loyalty, concern for transversality, crossover, exchange, diversity.

Download

Vue de l’exposition À dess(e)in, à deux voix

Sylvie Sauvageon, Florence Reymond, Marine Joatton

01 mars > 31 mars 2018

Sylvie Sauvageon, Au mois d’aout (série), 2017

Crayon de couleur et gouache sur papier,  42 x 29,7 cm chaque

Exposition À dess(e)in, à deux voix 01 mars > 31 mars 2018

Vue de l’exposition À dess(e)in, à deux voix,

éditions du Chemin de Fer

01 mars > 31 mars 2018

 

Vue de l’exposition À dess(e)in, à deux voix, 

Florence Reymond

01 mars > 31 mars 2018

Florence Reymond, Sans titre, 2018

Technique mixte sur papier, dimensions variables

Exposition À dess(e)in, à deux voix,

01 mars > 31 mars 2018

Vue de l’exposition À dess(e)in, à deux voix,

01 mars > 31 mars 2018

Frédéric Khodja, Christine Crozat, Philippe Favier

Christine Crozat, Visage-paysage N° 05, 2018

Technique mixte, 29,7 x 21 cm

Exposition À dess(e)in, à deux voix,01 mars > 31 mars 2018

Christine Crozat, Visage-paysage N° 02, 2018

Technique mixte, 29,7 x 21 cm

Exposition À dess(e)in, à deux voix,01 mars > 31 mars 2018

Philippe Favier, La loi des bêtes (1 à 8), 2018

Collage et gouache sur papier, 21 x 17.6 cm chaque

Vue de l’exposition À dess(e)in, à deux voix,

01 mars > 31 mars 2018

Philippe Favier, Sans titre, 2018

Technique mixte sur papier, 28 x 38 cm

Exposition À dess(e)in, à deux voix,

01 mars > 31 mars 2018

Vue de l’exposition À dess(e)in, à deux voix, 

01 mars > 31 mars 2018

Florence Reymond, Marine Joatton

Marine Joatton, XVIIIème siècle, 2015

Huile sur papier, 140 x 140 cm

Exposition À dess(e)in, à deux voix, 

01 mars > 31 mars 2018

Vue de l’exposition À dess(e)in, à deux voix,

01 mars > 31 mars 2018

Marine Joatton, Frédéric Khodja

Frédéric Khodja, La Fille aux loups 5, 2015-2018

Dessin mine graphite sur papier vert et montage héliogravure, 40 x 33 cm

Exposition À dess(e)in, à deux voix, 01 mars > 31 mars 2018

Frédéric Khodja, Maison vide, 2015

Montage Héliogravure, 22 x 18 cm

Exposition À dess(e)in, à deux voix 

01 mars > 31 mars 2018

Vue de l’exposition À dess(e)in, à deux voix, 

01 mars > 31 mars 2018

Sylvie Sauvageon, Histoire naturelle, 2017/18

Crayon de couleur sur papier marouflé sur médium, format variable

Sylvie Sauvageon, Histoire naturelle, 2017/18

Crayon de couleur sur papier marouflé sur médium, format variable

Exposition À dess(e)in, à deux voix, 

01 mars > 31 mars 2018

x

>Inside

Clément Montolio

Basculement

15 décembre 2017 > 24 février 2018

Basculements is the title of Clément Montolio’s sixth solo exhibition at the Françoise BESSON gallery from December 15, 2017 to February 24, 2018, in resonance with the 14th biennial of contemporary art “Mondes Flottants””.” Originally, mountains had big wings. They flew in the sky and stopped on the earth, according to their pleasure. Then the earth would shake and tremble. Indra cut off the wings of the mountains. He fixed the mountains to the earth to make it stable. The wings became clouds. Since then the clouds have been gathering around the peaks” (The Ruin of KASCH by Roberto CALASSO)In the presence of the mystery of nature, the predisposed man rediscovers the feeling of the sacred and can thus connect with it in “a tilting”, a questioning of the world that contains it while surpassing it; a sort of rite of passage, rebirth and renewal.

Download

Clément Montolio,

Sans titre, 2016, acrylique sur papier, 38,5 x 28,5 cm

800 euros

 

Clément Montolio,

Sans titre, 2016, acrylique sur papier, 38,5 x 28, 5 cm

800 euros

Clément Montolio,

Sans titre, 2017, aquarelle et gouache, 38,5 x 29 cm

800 euros

Clément Montolio,

Sans titre, 2017, Huile sur toile, 162 x 115 cm

5000 euros

Clément Montolio,

Sans titre, 2017, huile sur toile, 146 x 114 cm

4500 euros

Clément Montolio,

Sans titre, 2016

Acrylique sur papier, 38,5 x 28,5 cm

800 euros

Clément Montolio,

Sans titre, 2016

Acrylique sur papier, 38,5 x 28,5 cm

800 euros

x

> Upstairs

Christelle Cantereau

Point de rencontre 

15 décembre 2017 > 24 février 2018

Christelle Cantereau, for the first time on the first floor of the Françoise Besson gallery from 15 December to 24 February, is invited to present two facets of her work:The first two series presented, entitled “J’étais une princesse” (I was a princess), address recurring themes in my work: it is a question of identity, memory and reminiscence, but also of the mental image and its double imprint: the “specular” image as defined by Lacan. But, beyond these questionings, the motivation of this work is to bring into play the intimate and its tilting into universality. The recomposition of the memory, by successive strokes, overturns what resembles a self-portrait to finally give it a universal value.

Download

vue de l’exposition  Point de rencontre 

Christelle Cantereau

15 décembre 2017 > 24 février 2018

vue de l’exposition  Point de rencontre 

Christelle Cantereau

15 décembre 2017 > 24 février 2018

vue de l’exposition  Point de rencontre 

Christelle Cantereau

15 décembre 2017 > 24 février 2018

vue de l’exposition  Point de rencontre 

Christelle Cantereau 15 décembre 2017 > 24 février 2018

Série Convergences, 2017, 5 x 52 cm
Caisson bois, dispositif électrique (leds)
& radiographies médicales
1700 €

 

vue de l’exposition  Point de rencontre 

Christelle Cantereau

15 décembre 2017 > 24 février 2018

vue de l’exposition  Point de rencontre 

Christelle Cantereau 15 décembre 2017 > 24 février 2018

vue de l’exposition  Point de rencontre 

Christelle Cantereau 15 décembre 2017 > 24 février 2018

La photo de classe, “J’étais une princesse”, 2016

photographie, 20 x 20 cm

600 euros

La Plage, “Roscoff”

impression photographique et broderie sur tissus, 100 x 100 cm

600 euros

Le bateau, 2016

Impression photographique et broderie sur tissu, 100 x 100 cm

600 euros

Le café, 2016

impression photographique et broderie sur tissu, 100 x 100 cm

3800 euros

Ne vois tu rien venir, 2015

600 euros

x

2017

Inside

Marie Anita Gaube

Meeting Point

20 octobre > 9 décembre 2017

Après Nouvelles aires, en 2015, Marie Anita Gaube est pour la deuxième fois à l’affiche du 10 rue
de Crimée pour une exposition personnelle. Meeting point se tiendra à la galerie du 20 octobre
au 9 décembre 2017, en résonance avec la 14 ème biennale dʼart contemporain de Lyon.
A la lumière de cette exposition, qui réunira un choix de peintures et de dessins, on remarquera la
maturité acquise par l’artiste d’expo en expo comme en témoignent les questionnements qui
guident sa recherche picturale :

« Moi : C’est ici, vous y êtes !
Lui : bon ! Est-ce bien ce lieu idyllique dont on m’avait parlé ?
Moi : Si tu crois ce qu’on te dit, tu te trompes…
Lui : »
« Celui qui sait ne peut aller au-delà d’un horizon connu »
Georges Bataille, l’expérience mystique

Download

vue de l’exposition meeting Point, Marie-Anita Gaube

20 octobre > 9 décembre 2017

 

Fragment d’un discours amoureux, 2017

huile sur toile 120 x 170 cm, disponible

Exposition Meeting Point, Marie-Anita Gaube

20 octobre > 9 décembre 2017

 

Le passeur, 2017, aquarelle, encre et graphite, 30 x 40 cm, collection

Exposition Meeting Point, Marie-Anita Gaube

20 octobre > 9 décembre 2017

 

Traverser l’horizon, 2017, aquarelle, encre et  graphite, 30 x 40 cm, disponible

Exposition Meeting Point, Marie-Anita Gaube

20 octobre > 9 décembre 2017

 

Infested river, 2017,Infested river#2, 2017, huile sur toile, 180 x 150 cm, disponible

Exposition Meeting Point, Marie-Anita Gaube

20 octobre > 9 décembre 2017

 

La mort vous va si bien, 2017, huile sur toile, 146 x 114 cm, disponible

Exposition Meeting Point, Marie-Anita Gaube

20 octobre > 9 décembre 2017

Your shift, ( storm warning) 2017, huile sur toile, 170 x 120 cm, disponible

Exposition Meeting Point, Marie-Anita Gaube

20 octobre > 9 décembre 2017

 

New World , 2017, huile sur toile, 150 x 180 cm, disponible

Exposition Meeting Point, Marie-Anita Gaube

20 octobre > 9 décembre 2017

 

The escape, 2017, huile sur toile, 100 x 75 cm, disponible

Exposition Meeting Point, Marie-Anita Gaube

20 octobre > 9 décembre 2017

 

x

outsides > [art]room Thônes

Frédéric Khodja

Oui certainement, Oui absolument, Maintenant absolument

21 0ctobre > 02 décembre 2017

 

2nd part of the exhibition Yes certainly, yes absolutely, now absolutely
Outside the walls > [art]room Thônes

Rêve d’exposition-réalisation, 2017
Feutres à l’alcool sur papier, 80 X 120 cm

3000 euros

Rêve d’exposition-mur, 2017
Feutres à l’alcool sur papier, 80 x 120 cm

3000 euros

Théâtres de fonds, 2017
Feutres à l’alcool et feutres peintures acryliques sur papier,

50 x 65 cm 2000 euros

Théâtres de fonds, 2017
Feutres à l’alcool et feutres peintures acryliques sur papier
50 x 65 cm 2000 euros

Architectures fantômes, 2016 / 2017
Feutres à l’alcool et feutres peintures acryliques sur papier
50 X 65 cm, 2000 euros

Architectures fantômes, 2016 / 2017
Feutres à l’alcool et feutres peintures acryliques sur papier
50 X 65 cm, 2000 euros

Architecture perdue, 2017
Volume / Bois de balsa et peinture vinylique,

15 x 10 x 15 cm, 700 euros

x

> Inside

Des pouvoirs des écrans

Laurent Mulot, Bruno Metra, Marta Nijhuis, Thaïva Ouaki

09 septembre > 15 octobre 2017

Françoise Besson welcomes Professor Mauro Carbone as curator of the exhibition DES POUVOIRS DES ECRANS, which will bring together the artists Bruno Metra, Laurent Mulot, Marta Nijhuis, and Thaïva Ouaki. This exhibition, which will take place from 14 September to 15 October 2017, is one of the four components of a transdisciplinary project that Mauro Carbone, philosopher, specialist in contemporary aesthetics at the University of Lyon, senior member of the Institut Universitaire de France, author of the book Philosophie-écrans (Paris, Vrin, 2016), will direct as part of the Focus Résonance of the 14th Lyon Biennial of Contemporary Art.

Download

vue de l’exposition du pouvoir des écrans,

09 septembre > 15 octobre 2017

Laurent Mulot, No Signal, Lovers journey

Bruno Metra, Attraction

Bruno Metra , Attraction  2017, installation
écrans, bois, plexi, métal, 136 x 61 x 70 cm

exposition du pouvoir des écrans, 09 septembre > 15 octobre 2017

4800 euros

Laurent Mulot, Lovers Journey 2014

vue de l’exposition du pouvoir des écrans,

09 septembre > 15 octobre 2017

5000 euros

Laurent Mulot, Dreamscreen 2017

Exposition du pouvoir des écrans,

09 septembre > 15 octobre 2017

2000 euros

Marta Nijhuis, Faire écran II 2017

vue de l’exposition du pouvoir des écrans,

09 septembre > 15 octobre 2017

5000 euros

 

Bruno Metra, Screen #1  2016

Exposition du pouvoir des écrans,

09 septembre > 15 octobre 2017

1900 euros

Marta Nijhuis, Le monde flottant des écrans 2017
Vinyle, écran tactile avec caméra

vue de l’exposition du pouvoir des écrans

09 septembre > 15 octobre 2017

 

Thaïva Ouaki, Série Merges 2017

Exposition du pouvoir des écrans

09 septembre > 15 octobre 2017

30 x 45 cm : 680 €
40 x 60 cm : 780 €
50 x 75 cm : 880 €

Bruno Metra , Attraction 2017, installation
écrans, bois, plexi, métal, 136 x 61 x 70 cm

exposition du pouvoir des écrans,

09 septembre > 15 octobre 2017

4800 euros

Bruno Metra , Attraction  2017, installation
écrans, bois, plexi, métal, 136 x 61 x 70 cm

exposition du pouvoir des écrans

09 septembre > 15 octobre 2017

4800 euros

Bruno Metra , Attraction 2017, installation
écrans, bois, plexi, métal, 136 x 61 x 70 cm

exposition du pouvoir des écrans, 09 septembre > 15 octobre 2017

Bruno Metra , Attraction 2017, installation & performance.
écrans, bois, plexi, métal, 136 x 61 x 70 cm

exposition du pouvoir des écrans, 09 septembre > 15 octobre 2017

Bruno Metra , Attraction 2017, installation
écrans, bois, plexi, métal, 136 x 61 x 70 cm

exposition du pouvoir des écrans, 09 septembre > 15 octobre 2017

Bruno Métra & Stéphane Durand, Cour interdite 2017

Tirage sur bâche, pollution, 100 x 80 cm

vue de l’exposition du pouvoir des écrans

09 septembre > 15 octobre 2017

Bruno Métra & Stéphane Durand, Cour interdite 2017
Tirage sur bâche, pollution, 100 x 80 cm

vue de l’exposition du pouvoir des écrans

09 septembre > 15 octobre 2017

2000 euros

 

x

Outdoors > [art]room Thônes

Le vent souffle où il veut

07 juillet > 05 août 2017

2 nd part of the exhibition Le vent souffle où il veut réunissant 7 artistes femmes :
Marion Charlet

Claire Chauvel

Marion Davout

Marie-Anita Gaube

Marine Joatton

Florence Reymond

Lise Roussel
Under the curator  Clément Montolio

Marion Charlet, The Millenials, 2017

Sans titre, graphite sur papier 100 x 70 cm ou 70 x 100 cm

Claire Chauvel, L’endroit ou c’est, diptyque, 2016

huile sur toile, 126 x 116 cm

 

Marion Davout, Les déserts, les paradis,  2016

huile sur toile, 24 x 33 cm

Marie Anita Gaube, Vestiges, 2016

aquarelle & graphite sur papier

Marine Joatton, les marionnettes, 2016

pastels sur papier, 50 x 60 cm

 

Florence Reymond, Nature morte 2

huile sur toile, 156 x 116 cm

Lise Roussel, vue d’exposition

Prismes (série de 12), 2016
Aquarelle, Acrylique, encre de Chine et collages sur papier, 59.4 x 42 cm

x

> Inside

Frédéric Khodja

Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument

1er juin > 31 juillet 2017

 

The heritage of gestures that makes us draw what disappears – the remains of landscapes in the space of small volumes of painted wood – traced with colours in memory of forgetfulness and lacks in the form of reserves in the ghostly drawings of architectures surveyed in the dream arranged in episodes as proposals of answers

Download

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

 

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

 

Vue de l’exposition Oui certainement, oui absolument, maintenant absolument, Frédéric Khodja © Cyrille Cauvet

1er juin > 31 juillet 2017

x

>Inside

Le vent souffle où il veut

Marion Charlet, Claire Chauvel, Marion Davout, Marie-Anita Gaube, Marine Joatton, Florence Reymond et Lise Roussel

13 avril > 25  mai 2017

 

The Galerie Françoise Besson invites seven artists to invest its walls in an exhibition that goes beyond the manifest event and the instantaneous image of an artistic production marked by a current. No innocence, however, in the selection of the artists who accepted this invitation; seven assertions of painters’ visions: Marion Charlet, Claire Chauvel, Marion DAvout, Marie-Anita Gaube, Marine Joatton, Florence Reymond and Lise Roussel.point of view from which the viewer will make his journey. “Clément Montolio

Download

vue de l’exposition le vent souffle où il veut 

Marion Charlet, Claire Chauvel, Marion Davout, Marie-Anita Gaube, Marine Joatton, Florence Reymond et Lise Roussel

13 avril > 25  mai 2017

vue de l’exposition le vent souffle où il veut 

Marion Charlet, Claire Chauvel, Marion Davout, Marie-Anita Gaube, Marine Joatton, Florence Reymond et Lise Roussel

13 avril > 25  mai 2017

vue de l’exposition le vent souffle où il veut 

Marion Charlet, Claire Chauvel, Marion Davout, Marie-Anita Gaube, Marine Joatton, Florence Reymond et Lise Roussel

13 avril > 25  mai 2017

Lise Roussel

Le mur, 2018

acrylique sur papier, 101 x 101 cm, disponible

Exposition le vent souffle où il veut  13 avril > 25  mai 2017

Marion Charlet,

The Millenials Serie, 2015

Mine de plomb sur papier, 80 x 65

disponible

Exposition le vent souffle où il veut  13 avril > 25  mai 2017

Marion Charlet,

The Millenials Serie, 2015

Mine de plomb sur papier, 80 x 65

Exposition le vent souffle où il veut  13 avril > 25  mai 2017

 

Claire Chauvel,

Arbre, 2016,  huile sur toile

Exposition le vent souffle où il veut  13 avril > 25  mai 2017

Claire Chauvel,

L’endroit où c’est, 2016

Huile sur toile, 162 x 117 cm

Exposition le vent souffle où il veut  13 avril > 25  mai 2017

 

Marion Davout,

Les desserts les paradis, 2016

Huile sur toile, 24 x 33 cm

Exposition le vent souffle où il veut  13 avril > 25  mai 2017

Marie-Anita Gaube,

L’autre rive, 2016

Huile et pastel sec sur toile, 200 x 160 cm

Exposition le vent souffle où il veut  13 avril > 25  mai 2017

Marie-Anita Gaube,

Entracte, 2016

Huile sur toile, 185 x 133 cm

Exposition le vent souffle où il veut  13 avril > 25  mai 2017

Marine Joatton,

Un air de famille, 2016

Gouache sur papier

Exposition le vent souffle où il veut  13 avril > 25  mai 2017

Florence Reymond,

Nature morte, 2016

Huile sur toile, 156 x 116 cm

Exposition le vent souffle où il veut  13 avril > 25  mai 2017

x

>Inside

Structure(s)du silence : hommage à Aurélie Nemours

Aurélie Nemours,

Jean Charasse, Christine Crozat, Chantal Fontvieille, Gilles Perraudin

08 mars > 11 avril 2017

 

 

Structure(s) du silence,
Tribute to Aurélie Nemours, which brings together Jean Charasse, Gilles Perraudin, Chantal Fontvieille and Christine Crozat around the work of Aurélie Nemours. The title of this exhibition, which refers to an eponymous series by Aurélie Nemours dating from the 1980s (1983-90), echoes the works of the artist present in the exhibition, more than a dozen gouaches dating from the early 1980s.

Download

vue de l’exposition structure(s) du silence

Aurélie Nemours, Jean Charasse

08 mars > 11 avril 2017

vue de l’exposition structures du silence

Aurélie Nemours

08 mars > 11 avril 2017

 

vue de l’exposition structures du silence

Aurélie Nemours

08 mars > 11 avril 2017

Aurélie Nemours, Sans titre, 1981
gouache sur papier, signée au dos, 35 x 27 cm

exposition Structure(s) du silence , 08 mars > 11 avril 2017

chaque 7000 €, Les 4  25000 €

Aurélie Nemours, Sans titre, 1981
gouache sur papier, signées au dos, 35 x 27 cm

exposition Structure(s) du silence , 08 mars > 11 avril 2017

Chaque : 7000 €, les 4 :25000 €

Aurélie Nemours, Sans titre, 1981
gouache sur papier, signée au dos, 35 x 27 cm

exposition Structure(s) du silence , 08 mars > 11 avril 2017

7000 € chaque, 25000 les 4

Aurélie Nemours, Sans titre, 1981
gouache sur papier, signée au dos, 35 x 27 cm

exposition Structure(s) du silence , 08 mars > 11 avril 2017

7000 € chaque, 25000 les 4

Aurélie Nemours, Sans titre, 1979
gouache sur papier, signée au dos, 22 x 18.5 cm

exposition Structure(s) du silence , 08 mars > 11 avril 2017

4000 euros chaque, 18000 les 5

Aurélie Nemours, Sans titre, 1979
gouache sur papier, signée au dos, 22 x 18.5 cm

exposition Structure(s) du silence 08 mars > 11 avril 2017

4000 euros chaque, 18000 les 5

Aurélie Nemours, Sans titre, 1979
gouache sur papier, signée au dos, 22 x 18.5 cm

exposition Structure(s) du silence , 08 mars > 11 avril 2017

4000 euros chaque, 18000 les 5

Aurélie Nemours, Sans titre, 1979
gouache sur papier, signée au dos, 22 x 18.5 cm

exposition Structure(s) du silence , 08 mars > 11 avril 2017

4000 euros chaque, 18000 les 5

Aurélie Nemours, Sans titre, 1979
gouache sur papier, signée au dos, 22 x 18.5 cm

exposition Structure(s) du silence , 08 mars > 11 avril 2017

4000 euros chaque, 18000 les 5

vue de l’exposition structures du silence,

08 mars > 11 avril 2017

Gilles Perraudin, Dessin Jardins Mystiques, 2006, crayon sur papier, 21 x 29.5

380 euros

 

vue de l’exposition structures du silence

Gilles Perraudin, Double isométrie des jardins mystiques, 2016, 50 x 60 cm

200 euros

vue de l’exposition structure(s) du silence

Gilles Perraudin, Dessin Jardins Mystiques, 2006, crayon sur papier, 21 x 29 cm,  380 euros

vue de l’exposition structures du silence

Christine Crozat, Balcon, hommage à Edouard Manet, 2015
technique mixte, 75 x 60cm

2200 euros

vue de l’exposition structures du silence

Christine Crozat, Balcon, hommage à F de Goya, 2015
technique mixte, 75 x 60 cm

2200 euros

vue de l’exposition structure(s) du silence

Jean Charasse, 12 constructions P2, 2016
technique mixte sur bois et textile

20 000 euros

vue de l’exposition structure(s) du silence

Jean Charasse, Constructions P4B, 2016
technique mixte sur bois et textile

1800 euros

 

vue de l’exposition structure(s) du silence

Jean Charasse, Constructions P4C, 2016
technique mixte sur bois et textile, 18 x 13 x 4.5 cm

1800 euros

vue de l’exposition structure(s) du silence

Jean Charasse, Constructions P4D, 2016
technique mixte sur bois et textile

08 mars > 11 avril 2017

vue de l’exposition structure(s) du silence

Chantal Fontvieille, Cible Cosmique, fluidité, 2015, gaufrage, encre de Chine, dispositif d’encadrement plexiglas 50

08 mars > 11 avril 2017

600 euros

vue de l’exposition structure(s) du silence

Chantal Fontvieille, Cible Cosmique, fluidité rouillée,  2015, gaufrage, encre de Chine, dispositif d’encadrement plexiglas 90

9000 euros

vue de l’exposition structure(s) du silence

Chantal Fontvieille, Cible Cosmique, série noire,, 2015, gaufrage, encre de Chine, dispositif d’encadrement plexiglas 50

5000 euros

vue de l’exposition structure(s) du silence

08 mars > 11 avril 2017

x

> Inside

Daniel Clarke

Black and White and things

03 décembre 2016 > 18 février 2017

After the Matter Daniel Clarke exhibition and his exhibition Black and white and things confronts us with the depth of feelings and the strength it takes to decipher them and bring them back to the living. The living, standing and always on the move…

Download

Vue de l’exposition Black and white and things, 2016

Daniel Clarke

03 décembre 2016 > 18 février 2017

 

Vue de l’exposition Black and white and things, 2016

Daniel Clarke

03 décembre 2016 > 18 février 2017

Vue de l’exposition Black and white and things, 2016

Daniel Clarke

03 décembre 2016 > 18 février 2017

Vue de l’exposition Black and white and things, 2016

Daniel Clarke

03 décembre 2016 > 18 février 2017

Vue de l’exposition Black and white and things, 2016

Daniel Clarke

03 décembre 2016 > 18 février 2017

Vue de l’exposition Black and white and things, 2016

Daniel Clarke

03 décembre 2016 > 18 février 2017

Vue de l’exposition Black and white and things, 2016

Daniel Clarke

03 décembre 2016 > 18 février 2017

Vue de l’exposition Black and white and things, 2016

Daniel Clarke

03 décembre 2016 > 18 février 2017

Vue de l’exposition Black and white and things, 2016

Daniel Clarke

03 décembre 2016 > 18 février 2017

Vue de l’exposition Black and white and things, 2016

Daniel Clarke

03 décembre 2016 > 18 février 2017

x

2016

> Inside

Clément Montolio

Vers les forêts

15 septembre > 18 novembre 2016

In Europe, as on other continents, forests predate civilizations, providing material benefits to mankind and nourishing the imagination over the centuries, imbuing a significant part of literature and the arts with poetry, mysteries and symbols. Going towards the forests means projecting oneself into the dark side of the world, where one may be at risk of getting lost but where it is possible to wander along paths full of enchanted, intimate and unspoiled echoes. It is to run in front of a sanctuary with many doors, where the words of the great ancestors still echo and offer those they approach an indispensable shelter, to metamorphose an inner exile, alluded to by Pushkin in his Eugene Onegin (towards the forests and towards the ice), into an initiatory journey where the mysteries of life are slowly opening up to return to the depths of the unknown.
Clément Montolio

Download

Sans titre, 2015

Acrylique sur toile, 162 x 144 cm

©Aline Perrier

Sans titre, 2015

Acrylique sur toile, 92 x 73 cm

©Aline Perrier

Sans titre, 2015

Acrylique sur toile, 92 x 73 cm

©Aline Perrier

Sans titre, 2015

Acrylique sur papier, 38 x 28 cm

©Aline Perrier

Sans titre, 2015

Acrylique sur papier, 38 x 28 cm

©Aline Perrier

Sans titre, 2015

Acrylique sur toile, 116 x 81 cm

©Aline Perrier

Sans titre, 2015

Acrylique sur toile, 116 x 81 cm

©Aline Perrier

x

>Inside

Gilles Verneret

Le voyage de Portugal

15 septembre > 18 novembre 2016

The trip to Portugal will be held at the Françoise Besson gallery from September 15 to November 18, 2016, in resonance with Lyon Septembre de la photographie 2016. On this occasion the gallery publishes the Crimean Notebook n°27 prefaced by Christiane Vollaire of which here is an extract: The tourism industry, opening physical roads to wandering, also opens symbolic roads to the imaginary. These physical roads, made safe and comfortable, are the same ones that heroic figures used to take centuries ago in the midst of peril. But the imagination works on them in a very different way, opening up other symbolic roads. The image leaves a trace of this work of reconstructing the imaginary. New segments of the real are exposed to interpretation. Samples taken from the real world, which in turn open up other avenues for the imagination. The photographic work of Gilles Verneret, sensitive and open to interpretation, bears witness to this here…(…) an image like that of this wall dedicated to Lisbon, in front of which silhouettes from the African continent are assembled or dispersed, is a reminder and counterpoint to the beauty of the sea: it is in this often unimagined horizon of the slave trade that we must still think of the contemporary epic of migration and the violence faced by those who resist the rout (…)

Download

Assurance publique,

Tirage fine art 70 x 90 cm, 5 ex, 1600 euros

Exposition le Voyage de Portugal

15 septembre > 18 novembre 2016

Phare d’Algarve, Lagos, 2016
Tirage fine art 70 x 90 cm, 5 ex, 1600 euros

Exposition le Voyage de Portugal

15 septembre > 18 novembre 2016

La divine famille 

Tirage fine art, 130 x 110 cm, 5 ex, 2500 €

Exposition le Voyage de Portugal

15 septembre > 18 novembre 2016

Cabo San Vicente, 2016

Tirage fine art, 110 x 90 cm, 5 ex, 2000 €

Exposition le Voyage de Portugal

15 septembre > 18 novembre 2016

 

Conquistador, 2016

Tirage fine art, 110 x 90 cm, 5 ex, 2000 €

Exposition le Voyage de Portugal

15 septembre > 18 novembre 2016

Le départ, 2016

Tirage fine art, 130 x 110 cm, 5 ex, 2400 €

Exposition le Voyage de Portugal

15 septembre > 18 novembre 2016

Les pavés du Mozambique, 2016

Tirage fine art, 80 x 80 cm, Ex 1/5 , 1600 €

Exposition le Voyage de Portugal

15 septembre > 18 novembre 2016

Port de Gênes, 2016

65 x 90 cm, Tirage fine art, 5 ex , 1500 €

Exposition le Voyage de Portugal

15 septembre > 18 novembre 2016

Le palais, musée Berardo , 2016
80 x 80 cm, Tirage fine art, ex 5, 1600 euros

Exposition le Voyage de Portugal

15 septembre > 18 novembre 2016

 

x

> Inside

A bords perdus

David Décamp, Lise Roussel, Mathieu Le Breton, Vincent Brunet

02 juin > 31 juillet 2016

For the printer, producing a bleed-edge image means trying to stay within the frame while wondering about the margin. In conscience, it means questioning the “quiet zone”. Bringing together the works of four artists who make paper with lost edges, the exhibition questions what primary colours and primary values are, what the past has bequeathed to us and what the future allows us to do.Pierre Fruchard, the curator of the exhibition, is the only one who has been working on this project for more than a decade.

 

 

Download

vue de l’exposition A bords perdus

02 juin > 31 juillet 2016

David Décamp, Nature Morte, 2015
Oiseaux en bronze, feuilles en papier, écorces en pâte à papier artisanale, dimensions variables entre 4 et 5 m

 

David Décamp, Nature Morte, 2015
Oiseaux en bronze, feuilles en papier, écorces en pâte à papier artisanale, dimensions variables entre 4 et 5 m

vue de l’exposition A bords perdus 02 juin > 31 juillet 2016

vue de l’exposition A bords perdus

02 juin > 31 juillet 2016

Lise Roussel, CMJN 2,

Mathieu Le Breton, Vent debout

 

vue de l’exposition A bords perdus

02 juin > 31 juillet 2016

Lise Roussel, CMJ (Cyan Magenta Jaune), 2015

Acrylique, encre de chine et collage sur papier, 168 x 123 cm

vue de l’exposition A bords perdus

02 juin > 31 juillet 2016

Lise Roussel, Tondo, 2015

Acrylique, encre de chine et collage, 69,5 x 62, 5 cm

vue de l’exposition A bords perdus

02 juin > 31 juillet 2016

Mathieu Le Breton, Sésame, 2016,

 

vue de l’exposition A bords perdus

02 juin > 31 juillet 2016

Mathieu Le Breton, Scroll, 2016,

Papier tressé, 100 x 450 cm env.

vue de l’exposition A bords perdus

02 juin > 31 juillet 2016

Vincent Brunet, entrelacs, burin, eau forte et aquatinte, 40 x 34 cm

vue de l’exposition A bords perdus

02 juin > 31 juillet 2016

Vincent Brunet, paroles toltèques, vernis mou, 39 x 29.5 cm

vue de l’exposition A bords perdus

02 juin > 31 juillet 2016

David Decamp, journal d’un typographe, 2015, papier

Exposition A bords perdus

Matthieu Le Breton, cascade, 2016
Technique mixte sur papier texturé
42 x 30 cm (sous verre acrylique 49 x 37 cm)

Exposition A bords perdus

Matthieu Le Breton, Sésame or, 2016

Dorure à chaud sur bristol, 13 x 18 cm, caisse américaine en verre acrylique

x

>Inside

Réenchanter le monde

07 avril > 21 mai 2016

One more meeting. A gallery crush. And a desire. The desire to present and exhibit Alain Pillard’s work for the first time. Guest artist. Working on the present, the simple little things of everyday life, of today. Alain Pillard is a painter, a photographer, a philosopher, a poet, a designer of everyday life. He exploits all fields of expression: photography, watercolour sculpture with Lucie Richard, ceramics with Sabine Orlandini, printing on tarpaulin or lino, sponsored by ATC.

Download

Vue de l’exposition Réenchanter le monde, Alain Pillard 07 avril > 21 mai 2016

©Jules Roeser

Vue de l’exposition Réenchanter le monde, Alain Pillard 07 avril > 21 mai 2016

©Jules Roeser

Vue de l’exposition Réenchanter le monde, Alain Pillard 07 avril > 21 mai 2016

©Jules Roeser

Vue de l’exposition Réenchanter le monde, Alain Pillard 07 avril > 21 mai 2016

©Jules Roeser

Vue de l’exposition Réenchanter le monde, Alain Pillard 07 avril > 21 mai 2016

©Jules Roeser

Vue de l’exposition Réenchanter le monde, Alain Pillard 07 avril > 21 mai 2016

©Jules Roeser

Vue de l’exposition Réenchanter le monde, Alain Pillard 07 avril > 21 mai 2016

Céramique de Sabine Orlandini

©Jules Roeser

Vue de l’exposition Réenchanter le monde, Alain Pillard 07 avril > 21 mai 2016

Céramique de Sabine Orlandini

©Jules Roeser

Vue de l’exposition Réenchanter le monde, Alain Pillard 07 avril > 21 mai 2016

©Jules Roeser

Vue de l’exposition Réenchanter le monde, Alain Pillard 07 avril > 21 mai 2016

©Jules Roeser

Vue de l’exposition Réenchanter le monde, Alain Pillard 07 avril > 21 mai 2016

©Jules Roeser

Vue de l’exposition Réenchanter le monde, Alain Pillard 07 avril > 21 mai 2016

©Jules Roeser

Vue de l’exposition Réenchanter le monde, Alain Pillard 07 avril > 21 mai 2016

©Jules Roeser

Vue de l’exposition Réenchanter le monde, Alain Pillard 07 avril > 21 mai 2016

©Jules Roeser

Vue de l’exposition Réenchanter le monde, Alain Pillard 07 avril > 21 mai 2016

©Jules Roeser

x

> Inside

Chantal Fontvieille

Entre arbre et cible

04 février > 31 mars 2016

After Liage in 2007, her first solo exhibition at the Galerie Françoise Besson, Mise en Cibleen 2012, Chantal Fontvieille proposes a new variation, Entre arbre et cible from February 4 to March 29, 2016. This exhibition resonates with the installation that the artist will propose { Art Paris-Art Fairau Grand Palais from March 31 to April 3, 2016.

Download

Grande cible, racine nomade

156 x 263 x 20 cm, 20 000 euros

Exposition, Entre arbre et cible 

Chantal Fontvieille, 04 février > 31 mars 2016

 

Vue d’exposition Entre arbre et cible

Chantal Fontvieille

04 février > 31 mars 2016

Vue d’exposition Entre arbre et cible

Chantal Fontvieille

04 février > 31 mars 2016

Vue d’exposition Entre arbre et cible

Chantal Fontvieille

04 février > 31 mars 2016

Vue d’exposition Entre arbre et cible

Chantal Fontvieille

04 février > 31 mars 2016

Vue d’exposition Entre arbre et cible

Chantal Fontvieille, 04 février > 31 mars 2016

Cible racine 4, 2015, peinture, gravure sur racine, 43 x 45 x 13
8 500 €

Vue d’exposition Entre arbre et cible

Chantal Fontvieille

04 février > 31 mars 2016

Vue d’exposition Entre arbre et cible

Chantal Fontvieille, 04 février > 31 mars 2016

cible racine 3, 8 500 €

Arbre Cible n°50, 2014
Gaufrage, rouille, encre de Chine, Dispositif d’encadrement plexiglas 50
6 800 €

Arbre Cible n°54, 2014
Gaufrage, rouille, encre de Chine, Dispositif d’encadrement plexiglas 50
6 800 €

Arbre Cible n°9, 2014
Gaufrage, rouille, encre de Chine
Dispositif d’encadrement plexiglas 98
13 500 €

x

> Inside

Guillaume Robert

Vérifier l’Arcadie

12 décembre 2015 > 30 janvier 2016

After This isn’t a poem, his first solo exhibition at the Galerie Françoise Besson in 2010, Guillaume Robert invites us to Verify Arcadia from December 12, 2015 to January 30, 2016, an exhibition in resonance with the Lyon Biennial of Contemporary Art. We will walk between sculpture, installation, photography and video. Guillaume Robert’s artistic research composes micro-worlds, inventing territories at the crossroads of fields (literature, science, geopolitics, art history …). The result is reflexive, poetic and sometimes purely sensitive experiences.

Download

Vue de l’exposition Vérifier l’Arcadie,

Guillaume Robert

12 décembre 2015 > 30 janvier 2016

Vue de l’exposition Vérifier l’Arcadie,

Guillaume Robert

12 décembre 2015 > 30 janvier 2016

Vue de l’exposition Vérifier l’Arcadie,

Guillaume Robert

12 décembre 2015 > 30 janvier 2016

Vue de l’exposition Vérifier l’Arcadie,

Guillaume Robert

12 décembre 2015 > 30 janvier 2016

Vue de l’exposition Vérifier l’Arcadie,

Guillaume Robert

12 décembre 2015 > 30 janvier 2016

Vue de l’exposition Vérifier l’Arcadie,

Guillaume Robert

12 décembre 2015 > 30 janvier 2016

Vue de l’exposition Vérifier l’Arcadie,

Guillaume Robert

12 décembre 2015 > 30 janvier 2016

 

Vue de l’exposition Vérifier l’Arcadie,

Guillaume Robert

12 décembre 2015 > 30 janvier 2016

Vue de l’exposition Vérifier l’Arcadie,

Guillaume Robert

12 décembre 2015 > 30 janvier 2016

Vue de l’exposition Vérifier l’Arcadie,

Guillaume Robert

12 décembre 2015 > 30 janvier 2016

Vue de l’exposition Vérifier l’Arcadie,

Guillaume Robert

12 décembre 2015 > 30 janvier 2016

Vue de l’exposition Vérifier l’Arcadie,

Guillaume Robert

12 décembre 2015 > 30 janvier 2016

Vue de l’exposition Vérifier l’Arcadie,

Guillaume Robert

12 décembre 2015 > 30 janvier 2016

Vue de l’exposition Vérifier l’Arcadie,

Guillaume Robert

12 décembre 2015 > 30 janvier 2016

Vue de l’exposition Vérifier l’Arcadie,

Guillaume Robert

12 décembre 2015 > 30 janvier 2016

x

2015

> Upstairs

Stéphane Charpentier

Eclairages

15 octobre > 30 décembre 2015

For his first exhibition on the first floor of the Françoise Besson gallery, Stéphane Charpentier presents Éclairages, a selection of black and white silver photographs, combined with older ones, that the photographer has captured and accumulated in recent years throughout Europe and particularly in Greece, where he travels regularly.

clic ↑

Download

Vue de l’exposition Éclairages, Stéphane Charpentier

15 octobre > 30 décembre 2015

Vue de l’exposition Éclairages, Stéphane Charpentier

15 octobre > 30 décembre 2015

Vue de l’exposition Éclairages, Stéphane Charpentier

15 octobre > 30 décembre 2015

photographie argentique, tirage en chambre noire par l’artiste

30-40cm : 1000€, 40-60cm : 1400€, 50-75cm : 1600€

 

photographie argentique, tirage en chambre noire par l’artiste

30-40cm : 1000€, 40-60cm : 1400€, 50-75cm : 1600€

 

photographie argentique, tirage en chambre noire par l’artiste

30-40cm : 1000€, 40-60cm : 1400€, 50-75cm : 1600€

photographie argentique, tirage en chambre noire par l’artiste

30-40cm : 1000€, 40-60cm : 1400€, 50-75cm : 1600€

photographie argentique, tirage en chambre noire par l’artiste

30-40cm : 1000€, 40-60cm : 1400€, 50-75cm : 1600€

photographie argentique, tirage en chambre noire par l’artiste

30-40cm : 1000€, 40-60cm : 1400€,50-75cm : 1600€

photographie argentique, tirage en chambre noire par l’artiste

30-40cm : 1000€, 40-60cm : 1400€, 50-75cm : 1600€

Vue de l’exposition Éclairages, Stéphane Charpentier

15 octobre > 30 décembre 2015

 

Vue de l’exposition Éclairages, Stéphane Charpentier

15 octobre > 30 décembre 2015

 

x

>Inside

Christine Crozat

Amanohashidate

15 octobre > 08 décembre 2015

Amanohashidate is the enigmatic title of the next exhibition to be held at the Françoise Besson gallery from October 15 to December 8, 2015. Christine Crozat, the artist, has already revealed a facet of her work in 2014 in “gender identity”. For her first solo exhibition at the gallery, accompanied by Pascale Triol, curator, she offers us a sensitive journey through drawings and videos made with Pierre Thomé.
At the gallery

Download

Vue de l’exposition Amanohashidate,

Christine Crozat

15 octobre > 08 décembre 2015

 

Vue de l’exposition Amanohashidate,

Christine Crozat

15 octobre > 08 décembre 2015

Vue de l’exposition Amanohashidate,

Christine Crozat

15 octobre > 08 décembre 2015

Vue de l’exposition Amanohashidate,

Christine Crozat

15 octobre > 08 décembre 2015

Vue de l’exposition Amanohashidate,

Christine Crozat

15 octobre > 08 décembre 2015

Vue de l’exposition Amanohashidate,

Christine Crozat

15 octobre > 08 décembre 2015

Vue de l’exposition Amanohashidate,

Christine Crozat

15 octobre > 08 décembre 2015

Balcon Hommage à Edouard Manet, 2015
technique mixte, 75 x 60cm, photo jllosi
2200€

Balcon Hommage à Francisco de Goya, 2015
technique mixte, 75 x 60cm, photo jllosi
2200€

Dérive autour d’une jambe 2014
technique mixte, 28,5 x 21,5cm,

650 €

dérive d’une jambe et d’une paire de collant, 2014
technique mixte, 47,7×37,5cm,

1200 €

Balcon Hommage à Diego Velasquez, 2015
technique mixte, 75 x 60cm , photo jllosi
2200€

Hommage à ceux qui ont perdu leurs jambes, 2015
technique mixte 2015 75 x 60cm, photo J losi

2200 €

Amanohashidate, 2015
vidéo en boucle, Ex 1/3
Christine Crozat et Pierre Thomé
1500 €

Hommage à ceux qui ont perdu leurs jambes, 2015
technique mixte 2015 75 x 60 cm, photo J losi

2200 €

dérive autour de deux jambes autour d’un paysage, 2014
technique mixte, 49 x 32 cm
1200 euros

Sans les loups hommage à Louise Bourgeois 2014
technique mixte, 64,5 x 48,5cm
1500 €

x

> Upstairs

Lise Roussel

Panorama

03 septembre > 08 octobre 2015

Lyon Biennial resonance
The works presented at the Galerie Françoise Besson were completed in April 2015 in the studio of the Lyon silkscreen artist Olivier Bral. This suite of 18 unique pieces silkscreened on wooden panels is a natural outcome of Lise Roussel’s practice of painting, collage and cutting. The energy has been multiplied tenfold while retaining an undeniable pictoriality. In order to make the best use of the possibilities offered by screen printing (surface quality, transparency or opacity of inks, brightness of colours, superimposition, duplication of motifs…) and to make it compatible with the stakes of Lise Roussel’s painting, this technique has been used here in many ways, from the most traditional to the most experimental. This project was carried out with the support of the Ministry of Culture and Communication.

Download

Panorama (série), 2015

18 pièces uniques de 90 x 75 cm (encadrées 92 x 77 cm)

sérigraphie sur bois
1900 €

Panorama (série), 2015

18 pièces uniques de 90 x 75 cm (encadrées 92 x 77 cm)

sérigraphie sur bois
1900 €

Panorama (série), 2015

18 pièces uniques de 90 x 75 cm (encadrées 92 x 77 cm)

sérigraphie sur bois
1900 €

Panorama (série), 2015

18 pièces uniques de 90 x 75 cm (encadrées 92 x 77 cm)

sérigraphie sur bois
1900 €

Panorama (série), 2015

18 pièces uniques de 90 x 75 cm (encadrées 92 x 77 cm)

sérigraphie sur bois
1900 €

Panorama (série), 2015

18 pièces uniques de 90 x 75 cm (encadrées 92 x 77 cm)

sérigraphie sur bois
1900 €

Panorama (série), 2015

18 pièces uniques de 90 x 75 cm (encadrées 92 x 77 cm)

sérigraphie sur bois
1900 €

Lithos 2014
encadrées 60 x 48 cm
lithographie, technique mixte et collage sur papier
900 €

Lithos 2014
encadrées 60 x 48 cm
lithographie, technique mixte et collage sur papier
900 €

x

>Inside

Marie-Anita Gaube

Nouvelles aires

03 septembre – 08 octobre 2015

A succession of happy coincidences led to the meeting of Françoise Besson and Marie Anita Gaube. And very quickly, the obvious thing to do, at the risk of upsetting the gallery’s programming, was to show the work of this young artist. Françoise Besson, a researcher of young talents, is reviving two of her original principles: to promote the young generation of artists on the national and international art scene, and to defend French painting. In resonance with the Lyon Biennial of Contemporary Art.

Download

Vue de l’exposition Nouvelles Aires, Marie-Anita Gaube

3 sept > 8 oct 2015

Vue de l’exposition Nouvelles Aires, Marie-Anita Gaube

3 sept > 8 oct 2015

Vue de l’exposition Nouvelles Aires, Marie-Anita Gaube

3 sept > 8 oct 2015

Vue de l’exposition Nouvelles Aires, Marie-Anita Gaube

3 sept > 8 oct 2015

Vue de l’exposition Nouvelles Aires, Marie-Anita Gaube

3 sept > 8 oct 2015

Vue de l’exposition Nouvelles Aires, Marie-Anita Gaube

3 sept > 8 oct 2015

Vue de l’exposition Nouvelles Aires, Marie-Anita Gaube

3 sept > 8 oct 2015

Vue de l’exposition Nouvelles Aires, Marie-Anita Gaube

3 sept > 8 oct 2015

x

> Inside

Jean Charasse

Vertical

06 juin > 20 août 2015

 

To close the season, before the arrival of summer, Françoise Besson invites for the first time in a monographic exhibition, Jean Charasse to present his work as a sculptor, covering the years 2011 to 2015. Vertical, the title of the exhibition is perfectly in line with the gallery’s philosophy in that it affirms the verticality of man, about the anniversary exhibition of the gallery’s 10th anniversary last September, on which occasion the gallery published the 23 rd Cahier de Crimée under the eponymous title.

Download

Vue de l’exposition Vertical Jean Charasse,

06 juin > 20 août 2015

 

Vue de l’exposition Vertical Jean Charasse,

06 juin > 20 août 2015

Vue de l’exposition Vertical Jean Charasse,

06 juin > 20 août 2015

Vue de l’exposition Vertical Jean Charasse,

06 juin > 20 août 2015

Construction P4D, 2015, 49 x 7 x 6,5cm, 2000 €
Construction P4E, 2015, 47 x 6,5 x 6,5cm, 2000 €
Construction P7B, 2014, 46.5 x 8 x 7cm, 2400€
technique mixte sur boisVue de l’exposition Vertical Jean Charasse, 06 juin > 20 août 2015

 

Construction P6B, 2014

45 x 9,5 x 6 cm, 2200 euros

Vue de l’exposition Vertical Jean Charasse,

06 juin > 20 août 2015

Vue de l’exposition Vertical Jean Charasse,

06 juin > 20 août 2015

Construction P7C, 2013

23,5 x 15 x 6 cm, 1600 €

 

Vue de l’exposition Vertical Jean Charasse,

06 juin > 20 août 2015

Construction P3A, 2014

24 x 19 x 5,5 cm, 1800 euros

 

 

 

Vue de l’exposition Vertical Jean Charasse,

06 juin > 20 août 2015

Construction P4B, 2014

23 x 17 x 4,5 cm,  1800 €

 

Vue de l’exposition Vertical Jean Charasse,

06 juin > 20 août 2015

Construction P8B, 2012

41 x 10 x 10 cm, 2700 €

 

Construction P4E, 2014

30,5 x 23,5 x 5,5 cm, 2900 euros

Vue de l’exposition Vertical Jean Charasse,

06 juin > 20 août 2015

x

> Upstairs

Traces, sur les traces des grands demeurants

Gilles Verneret

30 avril > 06 juin 2015

In the footsteps of the great remnants.
Men passed by with their eyes on things, then passed by. Their homes are gone and they remain. They are dead and alive in their works. Traces of stone and paper that their footsteps have trampled. Sometimes they have seen what the photographer sees. Quest for landmarks. Fighting loss. Frozen nostalgia. Returning to the traces of perpetuation. Fascination of the thickness of places recreated by the imagination. We find nothing, not even memories. The pilgrimage is a lure that pushes us to act, but leads us astray if we are not careful. But the sensibility likes this drift. Lost time, which is not an abstraction held back by words, becomes an image that we like to grasp. A sampling in the present, of bits of the past that are no longer there.
Reanimation of the memory that beats to the rhythm of the heart. Like an eye hunter who scans the imagination and brings back inserts. And the present captured in the incisive moment recovers the remains of memory, and the past arbitrarily re-exhumed makes the link with the present.
An autobiographical will to pay homage to the great survivors, those who have left their mark on the psyche of the traveling witness. Hope to reach, through mental imagery, that of the other, the innocent spectator, who impromptuy crosses these revisited traces. The present would incessantly inscribe its tentacles in the clay of history, for fear of infinitely disappearing, and the post-war period, flown over to the edge of the new century, would revive – or rather revive – that which does not want to die: the desperate argentic overhanging the dead and holding them in squares of dead light. It is then understandable that the living remain more than ever in the lived experience of here and elsewhere, ready to leap forward with their luminous writing, stronger than the daily triviality. Reality bends its knees before the dimension of dreams. They interpenetrate and enrich each other, erasing the mute world, giving density to silence and creating the illusion of life, but is it not so?
After the wars, the great literatures dig their luxuriant furrows and the world of men inhabits and forces the perenniality of souls. One escapes from the decoy, one floats in an inner space where the traces of civilization are inscribed. From Tiberias, where Jesus walked on the amniotic waters and threw the seeds of Christianity to his martyred and defending body, to the anti-Semitism decried by Nietzsche and glorified by the Reich, anticipated by Kafka in those mechanics that crush bodies in abomination, while Hermann Hesse sings the romanticism of the origins and the Paleolithic virgins, where Freud’s thought is burned in public squares, to the Beatles of deliverance who sing of improbable writers, and Pessoa to the indelible and motionless journey, which crosses Joyce’s tenacious, sharp-tongued one. … the traces of the remnants open the way to our present reality.

Traces, sur les traces des grands demeurants

Gilles Verneret

30 avril > 06 juin 2015

Traces, sur les traces des grands demeurants

Gilles Verneret

30 avril > 06 juin 2015

Traces, sur les traces des grands demeurants

Gilles Verneret

30 avril > 06 juin 2015

Traces, sur les traces des grands demeurants

Gilles Verneret

30 avril > 06 juin 2015

Traces, sur les traces des grands demeurants

Gilles Verneret

30 avril > 06 juin 2015

Joyce, 2011
tirage fine art, 1/5 ex + EA, 40 x 50 cm
1 250 €

La chambre de Joyce, 2011
tirage fine art, 1/5 ex + EA, 40 x 50 cm
1 250 €

Montagnola, Sur les traces de Hermann Hesse, 2013
tirage Fine Art, 60 X 60 cm, 4/5 ex + EA
1500 €

Sur les traces de Rimbaud, 2013
tirage Fine Art, 60 X 60 cm, 4/5 ex + EA
1500 €

Lac de Tibériade, Jésus marchant sur les eaux
Sur les traces de Jésus de Nazareth, 2011
Tirage fine Art, 1/5 +EA, 100 x 100 cm
2200 €

Saint Petersbourg-Ladoga, Sur les traces de Dostoievsky, 2014
Tirage Fine art, 5 ex, 40 x 40 cm
1100 €

Saint Petersbourg-Les nuits blanches, Sur les traces de Dostoievsky, 2014
Tirage Fine art, 5ex, 40 x 40 cm
1100 €

La sacoche de Vincent, Sur les traces de Van Gogh, St Rémy de Provence, 2013
tirage fine Art, 5 ex, 40 x 60 cm

1300 euros

Sur les traces de Camus
40 X 40 cm, 5 ex,
1200 euros

Sur les traces de Cézanne, La Sainte Victoire, 2015
40 X 40 cm, 5 ex,
1200 euros

Sur les traces de Cézanne, Les carrières de Bibémus, 2015
60 X 60 cm, 5 ex,
1400 euros

L’atelier des Lauves, Sur les traces de Cézanne, 2015
tirage fine art noir & blanc, 20 x 20 cm, 1/5 ex + EA
500 €

Sur les traces de Garcia Lorca 2, 2012
tirage fine art, 40 x 60 cm, 1/5 ex
1300 €

Sur les traces de Cézanne, 2015
tirage fine art noir & blanc, 20 x 20 cm, 1/5 ex + EA
500 €

Sur les traces de Cézanne, 2015
tirage fine art noir & blanc, 20 x 20 cm, 1/5 ex + EA
500 €

Sur les traces de Cézanne, 2015
tirage fine art noir & blanc, 20 x 20 cm, 1/5 ex + EA
500 €

x

> Inside

Traces, la route du Paradis 

Dolorès Marat

30 avril > 06 juin 2015

To celebrate the return of light, at the end of this month of April 2015, Françoise Besson invites two personalities of photography: Dolorès Marat and Gilles Verneret, whom she brings together under the theme of TRACES, with the subtitle “la Route du paradis” for Dolorès Marat, and “sur les Traces des grands Demeurants” for Gilles Verneret (…). …) Two strong encounters, therefore, in the line of the Gallery applied to photography: the importance of the hand, with the Fresson print, of the poetic scope and the bias, of the mythical representation and the daily sign.

Download

Dolorès Marat,

Vue de l’exposition Traces, sur la route du Paradis

 

Dolorès Marat,

Vue de l’exposition Traces, sur la route du Paradis

Dolorès Marat,

Vue de l’exposition Traces, sur la route du Paradis

Dolorès Marat,

Vue de l’exposition Traces, sur la route du Paradis

Dolorès Marat,

Vue de l’exposition Traces, sur la route du Paradis

Dolorès Marat,

Vue de l’exposition Traces, sur la route du Paradis

Dolorès Marat,

Vue de l’exposition Traces, sur la route du Paradis

Dolorès Marat,

Vue de l’exposition Traces, sur la route du Paradis

Dolorès Marat,

Vue de l’exposition Traces, sur la route du Paradis

x

> Inside

Jacques Migayrou

Emois

26 février > 19 avril 2015

The works of Jacques Migayrou that have been selected for this new exhibition in the Françoise Besson gallery in Lyon are a representative corpus of the artist’s recent work, with subjects as diverse as portraits, still lifes, landscapes, and creations that are much more difficult to characterize and that appeal to the creative imagination, symbolism, emotion, reflection and intimate perception exchanged between the artist and the public.

Download

vue de l’exposition émois, Jacques Migayrou

26 février > 19 avril 2015

Vue de l’exposition émois, Jacques Migayrou

26 février > 19 avril 2015

vue de l’exposition émois, Jacques Migayrou

26 février > 19 avril 2015

exposition émois, Jacques Migayrou

26 février > 19 avril 2015

vue de l’exposition émois, Jacques Migayrou

26 février > 19 avril 2015

vue de l’exposition émois, Jacques Migayrou

26 février > 19 avril 2015

Danse, 2013, huile sur toile, 195 x 130 cm

Exposition émois, Jacques Migayrou

26 février > 19 avril 2015

émois, Jacques Migayrou, 26 février > 19 avril 2015

Paysage urbain n°1, 2013
huile sur toile, 146 x 114 cm
3500 €

Solitude, 2011
huile sur toile, 146 x 114 cm
3500 €

Paysage urbain n°3, 2013
huile sur toile, 146 x 114 cm
3500 €

D’après le Greco,2013
Huile sur toile, 146 x 114 cm
3900 euros

Homme debout, 2013,

huile sur toile, 195 x 130 cm
4500 €

Abri, 2015
huile sur toile, 160 x 130 cm
4000 €

x

> Inside

Faire de sa vie une oeuvre d’art

Massimo Guerrera, Anthony Haden-Guest, Céline B. Laterreur, Thierry Marceau, François Morelli, Adrian Norvid

10 janvier > 14 février 2015

Within the framework of the exchange project “search for visibility and exchange of the Françoise Besson gallery in Canada” with the Joyce Yahouda gallery, the gallery opens today its second part. After having received Nathalie Caron and Charles Guilbert in 2005 at the gallery, for an exhibition entitled “Fil”, it is the turn of a collective of 6 artists represented by the Joyce Yahouda gallery in Montreal.

Download

vue de l’exposition Faire de sa vie une oeuvre d’art

Massimo Guerrera, Anthony Haden-Guest, Céline B. Laterreur, Thierry Marceau, François Morelli, Adrian Norvid

10 janvier > 14 février 2015

vue de l’exposition Faire de sa vie une oeuvre d’art

10 janvier > 14 février 2015

Adrian Norvid, Swirly Whirly, 2003

 

vue de l’exposition Faire de sa vie une oeuvre d’art

10 janvier > 14 février 2015

vue de l’exposition Faire de sa vie une oeuvre d’art

10 janvier > 14 février 2015

vue de l’exposition Faire de sa vie une oeuvre d’art

10 janvier > 14 février 2015

vue de l’exposition Faire de sa vie une oeuvre d’art

10 janvier > 14 février 2015

vue de l’exposition Faire de sa vie une oeuvre d’art

10 janvier > 14 février 2015

François Morelli, La Veuve, 2013

Lavis à l’encre et tampon encreur, 101 x 243 cm

vue de l’exposition Faire de sa vie une oeuvre d’art

10 janvier > 14 février 2015

vue de l’exposition Faire de sa vie une oeuvre d’art

10 janvier > 14 février 2015

vue de l’exposition Faire de sa vie une oeuvre d’art

10 janvier > 14 février 2015

Céline B. Laterreur,

 

vue de l’exposition Faire de sa vie une oeuvre d’art

10 janvier > 14 février 2015

Massimo Guerrera,

 

vue de l’exposition Faire de sa vie une oeuvre d’art

10 janvier > 14 février 2015

Anthony Haden Guest,

 

vue de l’exposition Faire de sa vie une oeuvre d’art

10 janvier > 14 février 2015

Anthony Haden Guest

vue de l’exposition Faire de sa vie une oeuvre d’art

10 janvier > 14 février 2015

Anthony Haden Guest

x

> Inside

Awena Cozannet

Corps entre ciel

28 novembre > 07 janvier 2015

Françoise Besson is pleased to welcome Awena Cozannet for her third solo exhibition at the gallery entitled “Corps entre ciel”, from November 29 to January 7, 2015. The exhibition of drawings will continue in the “Lyonguesthouse”, in a drawing room located above the gallery, until March 1, 2015. On the occasion at the opening, on November 28th from 6 pm, the artist will sign his last book ” tenir le fil ” co-published by the gallery and Janninck editions.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Download

Vue de l’exposition  Corps entre ciel,

Awena Cozannet

28 novembre > 07 janvier 2015

Ange pleurant, 2012 – 2014

Laine, soie, drap de lin, coton, tissu brodé, 200 cm

Vue de l’exposition  Corps entre ciel,  Awena Cozannet, 28 novembre > 07 janvier 2015

La chute ou l’annonce, 2012 – 2014

nœuds et enroulements de fils rouges, 3 à 8 m

 

Vue de l’exposition  Corps entre ciel,  Awena Cozannet, 28 novembre > 07 janvier 2015

Vue de l’exposition  Corps entre ciel,  Awena Cozannet, 28 novembre > 07 janvier 2015

Vue de l’exposition  Corps entre ciel,  Awena Cozannet, 28 novembre > 07 janvier 2015

La chute ou l’annonce, 2012 – 2014

nœuds et enroulements de fils rouges

Vue de l’exposition  Corps entre ciel,  Awena Cozannet, 28 novembre > 07 janvier 2015

Ange entre ciel, 2012 – 2014

forme cousue de peau de mouton et tissus, pièces de métier à tisser, fil, 350 x 180 x 80 cm

 

Vue de l’exposition  Corps entre ciel,  Awena Cozannet, 28 novembre > 07 janvier 2015

Ange entre ciel, 2011 – 2013

tissus indigo, tissus calandrés, laine, coton, lin, cuir, plomb, 310 x 200 cm

 

 

Vue de l’exposition  Corps entre ciel,  Awena Cozannet, 28 novembre > 07 janvier 2015

x

2014

> Inside

Anthony Vérot

Conversation piece

17 octobre > 22 novembre 2014

By painting as he does the indignity of our carnal condition, Anthony Vérot gives us another precious illusion, that of a respite – he cages the worst predators, our fellow creatures, his own, and delivers them to us, all kneaded with contained rage, harmless on the flat surface of the painting.Didier Semin, excerpt from “La magnificence inclémente du portraitiste misanthrope” (in Cahier de Crimée #21, Galerie Françoise Besson edition)

Download

Vue de l’exposition Conversation piece

Anthony Vérot

17 octobre > 22 novembre 2014

Vue de l’exposition Conversation piece

Anthony Vérot

17 octobre > 22 novembre 2014

 

Vue de l’exposition Conversation piece

Anthony Vérot ©Jules Roeser

17 octobre > 22 novembre 2014

Vue de l’exposition Conversation piece

Anthony Vérot ©Jules Roeser

17 octobre > 22 novembre 2014

Vue de l’exposition Conversation piece

Anthony Vérot ©Jules Roeser

17 octobre > 22 novembre 2014

Vue de l’exposition Conversation piece

Anthony Vérot ©Jules Roeser

17 octobre > 22 novembre 2014

Vue de l’exposition Conversation piece

Anthony Vérot ©Jules Roeser

17 octobre > 22 novembre 2014

Vue de l’exposition Conversation piece

Anthony Vérot ©Jules Roeser

17 octobre > 22 novembre 2014

Vue de l’exposition Conversation piece

Anthony Vérot ©Jules Roeser

17 octobre > 22 novembre 2014

Vue de l’exposition Conversation piece

Anthony Vérot ©Jules Roeser

17 octobre > 22 novembre 2014

Vue de l’exposition Conversation piece

Anthony Vérot ©Jules Roeser

17 octobre > 22 novembre 2014

Vue de l’exposition Conversation piece

Anthony Vérot ©Jules Roeser

17 octobre > 22 novembre 2014

Vue de l’exposition Conversation piece

Anthony Vérot ©Jules Roeser

17 octobre > 22 novembre 2014

Vue de l’exposition Conversation piece

Anthony Vérot ©Jules Roeser

17 octobre > 22 novembre 2014

x

> Inside

Devenir Arbre, debout depuis 10 ans

collective de tous les artistes de la galerie

06 septembre > 11 octobre 2014

Standing up, the Françoise Besson Gallery has been standing up for 10 years. To mark this anniversary, she gathered her artists around her, in homage to their works and in a declaration of love for artists, but also for life: art will invade the street on the occasion of the opening of the exhibition “Become a Tree”, for an evening of performances, concerts and readings. The exhibition begins with a small pencil drawing cabinet, doubly produced from the tree, by the carbon of the mine and by the wooden sheath: each artist that the gallery represents has prepared a drawing for the exhibition, a return to the line of hand, an incarnation, often an announcement of the work he exhibits there. The exhibition continues with a selection of 17 works, media, paintings, sculptures, photographs and installations by the Gallery’s artists.

 

Download

Devenir Arbre

vue d’exposition

06 septembre > 11 octobre 2014

Devenir Arbre

vue d’exposition, vernissage

06 septembre > 11 octobre 2014

Devenir Arbre

vue d’exposition, vernissage

06 septembre > 11 octobre 2014

Devenir Arbre

vue d’exposition, vernissage

06 septembre > 11 octobre 2014

Devenir Arbre

vue d’exposition, vernissage

06 septembre > 11 octobre 2014

Devenir Arbre, 06 septembre > 11 octobre 2014

vue d’exposition, Jacques Migayrou, Guillaume Robert, Clément Montolio

 

Devenir Arbre

vue d’exposition : Christine Crozat, Jane Lebesque, Frédéric Khodja

06 septembre > 11 octobre 2014

Devenir Arbre

vue d’exposition : Anthony Vérot, Awena Cozannet, Clément Montolio

06 septembre > 11 octobre 2014

Devenir Arbre

vue d’exposition : Anthony Vérot

06 septembre > 11 octobre 2014

Devenir Arbre

vue d’exposition : Frédéric Khodja

06 septembre > 11 octobre 2014

Devenir Arbre

06 septembre > 11 octobre 2014

Chantal Fontvieille, Empreintes de cernes de croissance de l’arbre sur cible, 2014

technique mixte sur cible, 50 x 50 cm

Devenir Arbre

Daniel Clarke, Laurent Mulot

06 septembre > 11 octobre 2014

Devenir Arbre, 06 septembre > 11 octobre 2014

Awena Cozannet, Dix mille changements ne modifient jamais l’essence des choses, 2013

tissus tight-dye et indigo,  sac de ciment, encre de chine, éléments de structure, fils, 165 x 70 cm

Devenir Arbre, 06 septembre > 11 octobre 2014

Clément Montolio

Devenir Arbre, 06 septembre > 11 octobre 2014

Jacques Migayrou, Clément Montolio, Dolorès Marat

Devenir Arbre,

06 septembre > 11 octobre 2014

Daniel Clarke, Patrice Giorda

Devenir Arbre,

06 septembre > 11 octobre 2014

Guillaume Robert

Devenir Arbre,

06 septembre > 11 octobre 2014

 

Devenir Arbre,

06 septembre > 11 octobre 2014

Anthony Vérot, Christine Crozat

x

> Inside

Frédéric Khodja

Le ciel est si peint que je ne le regarde pas

07 juin > 30 juillet 2014

An image exhibit. Blue drawings. Drawings that make the place speak of blue. Drawings that speak of crystallizations, walls, atlases, spaces, fictions, geometries. A constellation of drawings (…) The idea, to accompany the exhibition of images, of a blue newspaper that would collect presences. Documents that are important to me, which help me to construct my drawings; reproductions of drawings in the exhibition and a text. Edit a Blue Labyrinth where the images and text are in a space between the hands

Download

Vue de l’exposition Le ciel est si peint que je ne le regarde pas Frédéric Khodja, ©Jules Roeser

07 juin > 30 juillet 2014

 

Vue de l’exposition Le ciel est si peint que je ne le regarde pas Frédéric Khodja, ©Jules Roeser

07 juin > 30 juillet 2014

 

Vue de l’exposition Le ciel est si peint que je ne le regarde pas Frédéric Khodja, ©Jules Roeser

07 juin > 30 juillet 2014

 

 

 

Vue de l’exposition Le ciel est si peint que je ne le regarde pas Frédéric Khodja ©Jules Roeser

Vue de l’exposition Le ciel est si peint que je ne le regarde pas Frédéric Khodja ©Jules Roeser

07 juin > 30 juillet 2014

Vue de l’exposition Le ciel est si peint que je ne le regarde pas Frédéric Khodja  ©Jules Roeser

Le balancier d’Albrecht (Collioure), 2014 Assemblage-sculpture 23 x 10 cm

07 juin > 30 juillet 2014

Vue de l’exposition Le ciel est si peint que je ne le regarde pas Frédéric Khodja ©Jules Roeser

07 juin > 30 juillet 2014

Vue de l’exposition Le ciel est si peint que je ne le regarde pas Frédéric Khodja ©Jules Roeser

07 juin > 30 juillet 2014

Vue de l’exposition Le ciel est si peint que je ne le regarde pas Frédéric Khodja ©Jules Roeser

07 juin > 30 juillet 2014

Vue de l’exposition Le ciel est si peint que je ne le regarde pas Frédéric Khodja ©Jules Roeser

07 juin > 30 juillet 2014

Vue de l’exposition Le ciel est si peint que je ne le regarde pas Frédéric Khodja ©Jules Roeser

07 juin > 30 juillet 2014

Vue de l’exposition Le ciel est si peint que je ne le regarde pas Frédéric Khodja ©Jules Roeser

07 juin > 30 juillet 2014

Vue de l’exposition Le ciel est si peint que je ne le regarde pas Frédéric Khodja ©Jules Roeser

07 juin > 30 juillet 2014

Vue de l’exposition Le ciel est si peint que je ne le regarde pas Frédéric Khodja ©Jules Roeser

07 juin > 30 juillet 2014

Vue de l’exposition Le ciel est si peint que je ne le regarde pas Frédéric Khodja ©Jules Roeser

07 juin > 30 juillet 2014

x

>Inside

Identité de genre

Dominique de Beir, Elise Bergamini, Christine Crozat, Chloé Jullien

29 avril > 31 mai 2014

The title is there, precise but not too… The program is displayed. Scramble the shots. Male? Female?. Who are we, or rather, what is the genesis and where is the Future. Actress or Spectator of our destiny.

 

Clic ↑

Download

vue de l’exposition Identité de genre

Christine Crozat

29 avril > 31 mai 2014

Christine Crozat, Autoportrait à la fleur fragile 2014

oeuvre à deux mains, graphite sur papier

vue de l’exposition Identité de genre

29 avril > 31 mai 2014

 

Christine Crozat, Deux ou deux choses que je sais d’elle 2010

aquarelle sur papier, 20,5 x 29,5 cm

vue de l’exposition Identité de genre

29 avril > 31 mai 2014

 

Christine Crozat,

Sans les loups, hommage tzigane, 2014

technique mixte sur papier

vue de l’exposition Identité de genre

29 avril > 31 mai 2014

Dominique De Beir, The times, 2014

Exposition Identité de genre

29 avril > 31 mai 2014

 

Elise Bergamini

Exposition Identité de genre

29 avril > 31 mai 2014

Elise Bergamini,  she disappeared

Exposition Identité de genre

29 avril > 31 mai 2014

Chloé Julien

vue de l’exposition Identité de genre

29 avril > 31 mai 2014

Chloé Julien

Exposition Identité de genre

29 avril > 31 mai 2014

 

Chloé Julien, Nord Sud, 2010

Aquarelle, encre et sel sur papier, 33 x 26 cm

Exposition Identité de genre

29 avril > 31 mai 2014

Dominique De Beir, Face  2010

Cire sur papier perforé, 32 x 24 cm

Exposition Identité de genre

29 avril > 31 mai 2014

vue de l’exposition Identité de genre

29 avril > 31 mai 2014

vue de l’exposition Identité de genre

29 avril > 31 mai 2014

vue de l’exposition Identité de genre

29 avril > 31 mai 2014

vue de l’exposition Identité de genre

29 avril > 31 mai 2014

x

>Inside

Clément Montolio

Mystères évidents

10 mars > 23 avril 2014

“Mystères évidents” is the title of Clément Montolio’s 5th solo exhibition at the Françoise Besson gallery. For the first time, paintings and volumes will cohabit in space. “Mystery is intellectualized here in painting, it is part of the work, it is in the work, it is the work. Clément Montolio frees himself from aesthetics so that the Mystery can be glimpsed, mystery in the first sense borrowed from the Latin mysterium, that is to say that expresses the profound character, the inherent virtue of a thing. “Excerpt from Cahier de Crimée #18

 

 

clic ↑

Download

vue de l’exposition Mystères évidents, Clément Montolio

10 mars > 23 avril 2014, © Aline Perrier

vue de l’exposition Mystères évidents, Clément Montolio

10 mars > 23 avril 2014, © Aline Perrier

vue de l’exposition Mystères évidents, Clément Montolio

10 mars > 23 avril 2014, © Aline Perrier

vue de l’exposition Mystères évidents, Clément Montolio

10 mars > 23 avril © Aline Perrier

vue de l’exposition Mystères évidents, Clément Montolio

10 mars > 23 avril 2014

vue de l’exposition Mystères évidents, Clément Montolio

10 mars > 23 avril 2014 © Aline Perrier

vue de l’exposition Mystères évidents, Clément Montolio

10 mars > 23 avril 2014 © Aline Perrier

Cabane blanche, 2014
techniques mixtes © Aline Perrier
1900 euros 

Clément Montolio

Sans titre, 2012, acrylique sur toile, 81 x 65 cm © Aline Perrier

220o €

vue de l’exposition Mystères évidents, Clément Montolio

10 mars > 23 avril 2014 © Aline Perrier

vue de l’exposition Mystères évidents, Clément Montolio

10 mars > 23 avril 2014 © Aline Perrier

Sans titre, 2013, acrylique sur toile, 200 x 142 cm © Aline Perrier

8000 euros

cabane marron, 2014
techniques mixtes, 42 x 37 x 37 cm © Aline Perrier
2300 €

Clément Montolio,
Grande Cabane, 2014, 108 x 82 x 74 cm, © Aline Perrier

3900 euros

vue de l’exposition Mystères évidents, Clément Montolio

10 mars > 23 avril 2014, © Aline Perrier

vue de l’exposition Mystères évidents, Clément Montolio

10 mars > 23 avril 2014, © Aline Perrier

Sans titre, 2012, acrylique sur toile, 184 x 132 cm

7000 euros, © Aline Perrier 

Sans titre, 2013
Acrylique sur toile, 61 x 50 cm, © Aline Perrier
1800 €

vue de l’exposition Mystères évidents, Clément Montolio

10 mars > 23 avril 2014, © Aline Perrier

Clément Montolio

Sans titre, 2014

acrylique sur papier, 38 x 28 cm, © Aline Perrier

vue de l’exposition Mystères évidents, Clément Montolio

10 mars > 23 avril 2014, © Aline Perrier

Sans titre, 2014, acrylique sur toile

55 x 46 cm, © Aline Perrier

1500 euros

vue de l’exposition Mystères évidents, Clément Montolio

10 mars > 23 avril 2014, © Aline Perrier

vue de l’exposition Mystères évidents, Clément Montolio

10 mars > 23 avril 2014, © Aline Perrier

Sans titre, 2013
acrylique sur papier, 38 x 28 cm, © Aline Perrier
900 €

x

> Inside

Gérard Pélisson

Utopies volatiles

17 janvier > 22 février 2014

After studying optics and electronics at the lycée La Martinière in Lyon, and some applications of this training in Lyon companies, Gérard Pélisson collaborated on various feature films at France 3 Rhône Alpes. For love of cinema, he became a set photographer for feature films with prestigious directors such as Bertrand Tavernier, Robert Enrico, Nadine Trintignant…. And immortalizes on his film great actors such as Alain Delon, Sophie Marceau, Marlène Jobert, Christine Boisson….

Download

Ice Cream, Santa Fé, 2011, tirage fine art sur dibond,

exposition Utopies volatiles, 17 janvier > 22 février 2014. Disponible

Ellis Island, 2012, tirage fine art sur dibond,

exposition Utopies volatiles, 17 janvier > 22 février 2014. Disponible

Utopies volatiles, 2013, tirage diasec à froid, 45 x 30 cm. Disponible

exposition Utopies volatiles, 17 janvier > 22 février 2014.

Transparence, 2010, Fine art sur dibond, 120 x 87 cm

exposition Utopies volatiles, 17 janvier > 22 février 2014. Disponible

la friche, 2011, fine art sur dibond, 87 x 120 cm.

exposition Utopies volatiles, 17 janvier > 22 février 2014. Disponible

Lumière, 2013, tirage diasec à froid. Disponible

exposition Utopies volatiles, 17 janvier > 22 février 2014

x

>Inside

Laurent Mulot

Diptyque à l’horizon

21 novembre 2013 > 10 janvier 2014

Laurent Mulot proposes an original work based on his long experience entitled Middle of Nowhere. Middle of Nowhere, a matrix-like work that encompasses the artist’s entire production, is a narrative that begins with the ghost art centres that the artist has created in different parts of the world – one in each continent: Australia, China, France, Latin America, Morocco, Antarctica and soon the project is underway in the ISS (International Space Station). This new narrative of the world, which is what Mulot’s work is all about, continues with creations related to fundamental scientific research. Such is the case with Augenblick 1, whose photographic corpus is shown in this exhibition, which he produced on the occasion of his visit to CERN.

 

 

 

clic ↑

Download

Vue de l’exposition diptyque à l’horizon Laurent Mulot

21 novembre 2013>10 janvier 2014

Vue de l’exposition diptyque à l’horizon Laurent Mulot

21 novembre 2013>10 janvier 2014

Vue de l’exposition diptyque à l’horizon Laurent Mulot, Middle of nowhere, Les gardiens des centres d’art fantômes

21 novembre 2013>10 janvier 2014

Vue de l’exposition diptyque à l’horizon Laurent Mulot

21 novembre 2013>10 janvier 2014

exposition diptyque à l’horizon, Laurent Mulot

21 novembre 2013>10 janvier 2014

Cessy France, 7h22’49”, 2010. 1200 euros

tirage diasec à froid, diptyque 50 x 60 cm

 

 

exposition diptyque à l’horizon Laurent Mulot

21 novembre 2013>10 janvier 2014

Ferney-Voltaire France 20h20′,

tirage diasec à froid, diptyque 50 x 60 cm 1200 euros

 

Ferney Voltaire France, 20h20’08”, 2010

tirage jet d’encre, papier photo brillant sur dibond

diptyque 200 x 160 cm. 5000 euros

exposition diptyque à l’horizon Laurent Mulot

21 novembre 2013>10 janvier 2014

Meyrin Suisse, 1h03’20”, novembre 2010

jet d’encre papier photo brillant sur dibond,

diptyque 200 x 160 cm. 5000 euros

exposition diptyque à l’horizon Laurent Mulot

21 novembre 2013>10 janvier 2014

CMS field,
Tirage Diasec à froid, diptyque 50x60cm. 1200 euros

exposition diptyque à l’horizon Laurent Mulot

21 novembre 2013>10 janvier 2014

St Genis France 15h30’06”, 24 avril 2010

tirage diasec à froid, diptyque 50 x 60 cm. 1200 euros

exposition diptyque à l’horizon Laurent Mulot

21 novembre 2013>10 janvier 2014

St Genis France 23h55’00”, 22 novembre 2010

tirage jet d’encre papier photo brillant sur dibond,

dyptique 200 x 160 cm. 5000 euros

exposition diptyque à l’horizon Laurent Mulot

21 novembre 2013>10 janvier 2014

x

2013

Inside

Le laboratoire des prophéties # 2

David Coste

Octobre – novembre 2013

 

In resonance with the Biennial of Contemporary Art, David Coste offers us the 2nd part of the Laboratory of Prophecies, on the first floor of the galleryBetween fiction and reality..

Le laboratoire des prophéties,2013, dessin 28

graphite, 35 x 35 cm

Le laboratoire des prophéties, 2013, dessin 27

graphite, 35 x 35 cm

Disjonction, 2013, sans titre 3

graphite, 50 x 50 cm

Sans titre, 2013, dessin feutre sur papier Bristol 003

21 x 29.5cm

Sans titre, 2013, dessin feutre sur papier Bristol 15

21 x 29.5cm

x

> Inside

Story and Spirit

Xue Feng Chen, Chantal Fontvieille, Patrice Giorda, Jane le Besque, Clément Montolio, Lise Roussel

29 octobre > 19 novembre 2013

The exhibition is the result of a resonance between a selection of objects of primitive, Asian, Islamic and contemporary art around spirituality and the questions it raises: does art help us to live? Is it at the origin of a new absolute? In collaboration with Erik Nakache and Grégory Chesnes

 

 

clic ↑

Download

Vue de l’exposition Story & Spirit

29 octobre > 19 novembre 2013

Statues Jaraï, Cibles de Chantal Fontvieille

 

Vue de l’exposition Story & Spirit

29 octobre > 19 novembre 2013

Statues Jaraï, Cibles de Chantal Fontvieille

 

Vue de l’exposition Story & Spirit

29 octobre > 19 novembre 2013

Cosmo-cibles de Chantal Fontvieille

Vue de l’exposition Story & Spirit

29 octobre > 19 novembre 2013

Lise Roussel, le pont, 2011, acrylique sur toile 71,5 x 71 cm

Clément Montolio, sans titre, acrylique sur toile, 46 x 38 cm

Vue de l’exposition Story & Spirit

29 octobre > 19 novembre 2013

Arbre de vie, bois sculpté figurant personnages et animaux en fort relief. Travail français d’art populaire

Vue de l’exposition Story & Spirit

29 octobre > 19 novembre 2013

Patrice Giorda, Golgotha

Patrice Gioda, Le linge blanc

Vue de l’exposition Story & Spirit

29 octobre > 19 novembre 2013

Vue de l’exposition Story & Spirit

29 octobre > 19 novembre 2013

Chantal Fontvieille, Cosmocible brodée

Vue de l’exposition Story & Spirit

29 octobre > 19 novembre 2013

Chantal Fontvieille, Cosmocible brodée

Lise Roussel, ocus Solus, 2013, huile sur toile, 70 x 100 cm

exposition Story & Spirit, 29 octobre > 19 novembre 2013

x

>Inside

Daniel Clarke

Matter

09 septembre > 26 octobre 2013

Matter, the current selection of works by Daniel Clarke at the Galerie Françoise Besson in Lyon from September 9 to October 26, 2013, offers us at first sight the emotion of the beauty of forms and colours, of line and inclusion, of description and suggestion, that of life in that it is imprecise enough to preserve a margin of hope and fantasy: Daniel Clarke distances himself from the images that have long spoken to him, those of his early years at the end of Long Island, where sand, air, sky and ocean meet infinitely, but which make him a significant artist in that they are mostly universal.

Download

Alphabet, 2012, huile sur toile

exposition Matter, Daniel Clarke

09 septembre > 26 octobre 2013

Margaret in Black, 2013

exposition Matter, Daniel Clarke

09 septembre > 26 octobre 2013

Rue de Lilles, 2013

exposition Matter, Daniel Clarke

09 septembre > 26 octobre 2013

Shangaï, 2013

exposition Matter, Daniel Clarke

09 septembre > 26 octobre 2013

Cérulean Dream, 2013, huile sur toile, 180 x 180 cm

exposition Matter, Daniel Clarke

09 septembre > 26 octobre 2013

Figure et géometry,  2013

gouache sur papier marouflé sur aluminium

106 x 75 cm

Study, 2013

huile sur lin, 69 x 67 cm

the Islinds, 2013

gouache sur papier marouflé sur aluminium, 106 x 75 cm

 

Don Q, 2013

gouache et collage sur papier, 47.5 x 48.5cm

Study, 2013

huile sur lin 21 x 21 cm

x

>Inside

Xuefeng Chen

L’amoureuse

20 juin > 18 août 2013

Françoise Besson has the pleasure and the privilege to welcome the visual artist Xuefeng Chen for her first monographic exhibition, L’Amoureuse, from June 20 to August 15, 2013.Xue Feng Chen has immersed herself all her childhood, customs and rituals of her native village of Yunnan (South East China) known for its sumptuous traditional embroidery. The Lover, the dominant figure of the generous and generative mother, man and his practices, the components of the life cycle, the image and the symbolic: such is the universe of Xue Feng Chen which seems familiar to us by its theme, but also singular and strange in its achievements…

 

 

clic ↑

Download

Vue de l’exposition L’amoureuse, Xue Feng Chen

20 juin > 18 août 2013 © Aline Perrier

 

Vue de l’exposition L’amoureuse, Xue Feng Chen

20 juin > 18 août 2013 © Aline Perrier

Vue de l’exposition L’amoureuse, Xue Feng Chen

20 juin > 18 août 2013 © Aline Perrier

Vue de l’exposition L’amoureuse, Xue Feng Chen

20 juin > 18 août 2013 © Aline Perrier

Vue de l’exposition L’amoureuse, Xue Feng Chen

20 juin > 18 août 2013 © Aline Perrier

Vue de l’exposition L’amoureuse, Xue Feng Chen

20 juin > 18 août 2013 © Aline Perrier

 

Vue de l’exposition L’amoureuse, Xue Feng Chen

20 juin > 18 août 2013 © Aline Perrier

Vue de l’exposition L’amoureuse, Xue Feng Chen

20 juin > 18 août 2013 © Aline Perrier

Vue de l’exposition L’amoureuse, Xue Feng Chen

20 juin > 18 août 2013 © Aline Perrier

Vue de l’exposition L’amoureuse, Xue Feng Chen

20 juin > 18 août 2013 © Aline Perrier

Vue de l’exposition L’amoureuse, Xue Feng Chen

20 juin > 18 août 2013 © Aline Perrier

Vue de l’exposition L’amoureuse, Xue Feng Chen

20 juin > 18 août 2013 © Aline Perrier

Vue de l’exposition L’amoureuse, Xue Feng Chen

20 juin > 18 août 2013 © Aline Perrier

Vue de l’exposition L’amoureuse, Xue Feng Chen

20 juin > 18 août 2013 © Aline Perrier

Vue de l’exposition L’amoureuse, Xue Feng Chen

20 juin > 18 août 2013 © Aline Perrier

x

> Inside

Lien(s)

élèves de l’école maternelle Raoul Dufy

4 juin > 30 juin 2013

EnfanceArtEtLangages coordinates a program of artist residencies in kindergartens, betting on the interest of art and creation as a sensitive and founding language for the young child. This original project was born in Lyon in 2002 from a partnership between the City and the Ministries of National Education and Culture. The principle is simple: an artist, whatever his discipline, settles in the heart of the nursery school, for a deliberately long implantation: 9 or 12 hours a week during twenty weeks of the school year and this for three years. This year, the artist Guillaume Lemoine, in residence at the Raoul Dufy nursery school (Lyon 1) since September 2012, is at the origin of this exhibition.

Vue de l’exposition Lien(s)

élèves de l’école maternelle Raoul Dufy

4 juin > 30 juin 2013

Vue de l’exposition Lien(s)

élèves de l’école maternelle Raoul Dufy

4 juin > 30 juin 2013

Vue de l’exposition Lien(s)

élèves de l’école maternelle Raoul Dufy

4 juin > 30 juin 2013

Vue de l’exposition Lien(s)

élèves de l’école maternelle Raoul Dufy

4 juin > 30 juin 2013

Vue de l’exposition Lien(s)

élèves de l’école maternelle Raoul Dufy

4 juin > 30 juin 2013

Vue de l’exposition Lien(s)

élèves de l’école maternelle Raoul Dufy

4 juin > 30 juin 2013

Vue de l’exposition Lien(s)

élèves de l’école maternelle Raoul Dufy

4 juin > 30 juin 2013

Vue de l’exposition Lien(s)

élèves de l’école maternelle Raoul Dufy

4 juin > 30 juin 2013

Vue de l’exposition Lien(s)

élèves de l’école maternelle Raoul Dufy

4 juin > 30 juin 2013

Vue de l’exposition Lien(s)

élèves de l’école maternelle Raoul Dufy

4 juin > 30 juin 2013

x

> Inside

Il est midi à l’heure de maintenant

Collection Philippe Delaunay

13 avril > 02 juin 2013

Françoise Besson is pleased to invite her friend and collector Philippe Delaunay to present part of her personal collection to the public for the first time from 19 April to 2 June 2013, an atypical journey through the history of modern and contemporary art.

Download

Vue de l’exposition Il est midi à l’heure de maintenant,  Collection Philippe Delaunay

13 avril > 02 juin 2013

© Aline Perrier

Vue de l’exposition Il est midi à l’heure de maintenant,  Collection Philippe Delaunay

13 avril > 02 juin 2013

© Aline Perrier

Vue de l’exposition Il est midi à l’heure de maintenant,  Collection Philippe Delaunay

13 avril > 02 juin 2013

© Aline Perrier

Vue de l’exposition Il est midi à l’heure de maintenant,  Collection Philippe Delaunay

13 avril > 02 juin 2013

© Aline Perrier

Vue de l’exposition Il est midi à l’heure de maintenant,  Collection Philippe Delaunay

13 avril > 02 juin 2013

© Aline Perrier

Vue de l’exposition Il est midi à l’heure de maintenant,  Collection Philippe Delaunay

13 avril > 02 juin 2013

© Aline Perrier

Vue de l’exposition Il est midi à l’heure de maintenant,  Collection Philippe Delaunay

13 avril > 02 juin 2013

© Aline Perrier

Vue de l’exposition Il est midi à l’heure de maintenant,  Collection Philippe Delaunay

13 avril > 02 juin 2013

© Aline Perrier

Vue de l’exposition Il est midi à l’heure de maintenant,  Collection Philippe Delaunay

13 avril > 02 juin 2013

© Aline Perrier

Vue de l’exposition Il est midi à l’heure de maintenant,  Collection Philippe Delaunay

13 avril > 02 juin 2013

© Aline Perrier

Vue de l’exposition Il est midi à l’heure de maintenant,  Collection Philippe Delaunay

13 avril > 02 juin 2013

© Aline Perrier

x

> Inside

Marie-Agnès Charpin

Trois milles six cents fois par heure

18 janvier > 07 avril 2013

Françoise Besson is pleased to invite her friend and collector Philippe Delaunay to present part of her personal collection to the public for the first time from 19 April to 2 June 2013, an atypical journey through the history of modern and contemporary art.

Download

Vue de l’exposition 3600 fois par heure, Marie-Agnès Charpin, 18 janvier > 07 avril 2013

Vue de l’exposition 3600 fois par heure, Marie-Agnès Charpin, 18 janvier > 07 avril 2013

Vue de l’exposition 3600 fois par heure, Marie-Agnès Charpin, 18 janvier > 07 avril 2013

Vue de l’exposition 3600 fois par heure, Marie-Agnès Charpin, 18 janvier > 07 avril 2013

Vue de l’exposition 3600 fois par heure, Marie-Agnès Charpin, 18 janvier > 07 avril 2013

x

> Inside

Franz Schimpl

Sans domicile fixe

06 décembre 2012 > 15 janvier 2013

Homeless Fixed. The Galerie Françoise Besson offers its walls and picture rails to a friend and collector, Franz Schimpl, now an artist, who is homeless, to present a series of watercolours in the same format (28 x 28 cm), which began in 2009. In a deliberate repetition. Just like the framing to invite the viewer to explore the nuances and subtle diversity, Sans domicile fixe offers us a look at the theme of wandering, of adventure perhaps. A certain risk-taking as opposed to the very current idea of sedentarisation to reassure oneself, to do as everyone else does. The artist also explores, in a more social vision, the precariousness of beings, of existence.

Download

Franz Schimpl

Vue de l’exposition Sans domicile fixe

06 décembre 2012 > 15 janvier 2013

Franz Schimpl

Vue de l’exposition Sans domicile fixe

06 décembre 2012 > 15 janvier 2013

Franz Schimpl

Vue de l’exposition Sans domicile fixe

06 décembre 2012 > 15 janvier 2013

Franz Schimpl

Vue de l’exposition Sans domicile fixe

06 décembre 2012 > 15 janvier 2013

Franz Schimpl

Vue de l’exposition Sans domicile fixe

06 décembre 2012 > 15 janvier 2013

Franz Schimpl

Vue de l’exposition Sans domicile fixe

06 décembre 2012 > 15 janvier 2013

Franz Schimpl

Vue de l’exposition Sans domicile fixe

06 décembre 2012 > 15 janvier 2013

Franz Schimpl

Vue de l’exposition Sans domicile fixe

06 décembre 2012 > 15 janvier 2013

Franz Schimpl

Vue de l’exposition Sans domicile fixe

06 décembre 2012 > 15 janvier 2013

Franz Schimpl

Vue de l’exposition Sans domicile fixe

06 décembre 2012 > 15 janvier 2013

Franz Schimpl

Vue de l’exposition Sans domicile fixe

06 décembre 2012 > 15 janvier 2013

Franz Schimpl

Vue de l’exposition Sans domicile fixe

06 décembre 2012 > 15 janvier 2013

Franz Schimpl

Vue de l’exposition Sans domicile fixe

06 décembre 2012 > 15 janvier 2013

Franz Schimpl

Vue de l’exposition Sans domicile fixe

06 décembre 2012 > 15 janvier 2013

Franz Schimpl

Vue de l’exposition Sans domicile fixe

06 décembre 2012 > 15 janvier 2013

Franz Schimpl

Vue de l’exposition Sans domicile fixe

06 décembre 2012 > 15 janvier 2013

x

2012

> Inside

Dédoublements

Clément Montolio, Lise Roussel, Elisabeth Fréring, Patricia Cartereau, Stéphane Guglielmet

20 octobre > 1er décembre 2012

This exhibition, organized by the Galerie Françoise Besson in Lyon is a somewhat symmetrical response to the one held in December 2011 at the Galerie Bertrand Gillig in Strasbourg, “Montolio and Guests”. The principle being to invite an artist from the other gallery to invest the walls of the partner gallery in a significant way in the middle of the works of other artists from various backgrounds or from the gallery. This year Françoise Besson welcomes Elisabeth Fréring from the Gillig Gallery. Clément Montolio is the curator. He also participates in the exhibition with three other artists.

 

Download

Vue de l’exposition Dédoublements,

20 octobre > 1er décembre 2012

© Aline Perrier

 

Patricia Cartereau

Vue de l’exposition Dédoublements,

20 octobre > 1er décembre 2012

© Aline Perrier

 

Elisabeth Fréring

Vue de l’exposition Dédoublements,

20 octobre > 1er décembre 2012

© Aline Perrier

Vue de l’exposition Dédoublements,

20 octobre > 1er décembre 2012

© Aline Perrier

Stéphane Guglielmet

Vue de l’exposition Dédoublements,

20 octobre > 1er décembre 2012

© Aline Perrier

Clément Montolio

Vue de l’exposition Dédoublements,

20 octobre > 1er décembre 2012

© Aline Perrier

Clément Montolio

Vue de l’exposition Dédoublements,

20 octobre > 1er décembre 2012

© Aline Perrier

Lise Roussel

Vue de l’exposition Dédoublements,

20 octobre > 1er décembre 2012

© Aline Perrier

Vue de l’exposition Dédoublements,

20 octobre > 1er décembre 2012

© Aline Perrier

Lise Roussel

Vue de l’exposition Dédoublements,

20 octobre > 1er décembre 2012

© Aline Perrier

Elisabeth Fréring

Vue de l’exposition Dédoublements,

20 octobre > 1er décembre 2012

© Aline Perrier

Lise Roussel

Vue de l’exposition Dédoublements,

20 octobre > 1er décembre 2012

© Aline Perrier

x

> Inside

Sous le soleil exactement

Jim Dine, Daniel Clarke, Dolores Marat, Clément Montolio, Marc Desgrandschamps, Jacques Migayrou, Daniel Tillier

08 septembre > 16 octobre 2012

Sous le soleil exactly, C’est le titre de cette exposition de rentrée borrowed from Serge Gainsbourg, a brilliant singer who worshipped Francis Bacon with whom he shared a taste for the sublime with its singular and superb distortions. On all of us there is the sun, this jealous and generous star hanging over our uncertainties, our expectations and our lives. Under the sun, the world and its multiple faces where happiness and tragedy follow one another without respite. The seven artists presented in the exhibition, one photographer and six painters, testify to an apparent penchant for a certain hedonism, almost always tempered by a suspicion of a less solar reality.

 

Download

Vue de l’exposition Sous le soleil exactement,

08 septembre > 16 octobre 2012

Daniel Tillier, Daniel Clarke

Vue de l’exposition Sous le soleil exactement,

08 septembre > 16 octobre 2012

Jim Dine, Daniel Clarke

Vue de l’exposition Sous le soleil exactement,

08 septembre > 16 octobre 2012

Jacques Migayrou

Vue de l’exposition Sous le soleil exactement,

08 septembre > 16 octobre 2012

Dolorès Marat

Vue de l’exposition Sous le soleil exactement,

08 septembre > 16 octobre 2012

Daniel Clarke, Jim Dine, Marc Desgrandchamps

Vue de l’exposition Sous le soleil exactement,

08 septembre > 16 octobre 2012

Daniel Tillier, Dolorès Marat

Vue de l’exposition Sous le soleil exactement,

08 septembre > 16 octobre 2012

Dolorès Marat, Clément Montolio

Vue de l’exposition Sous le soleil exactement,

08 septembre > 16 octobre 2012

Jacques Migayrou, Dolorès Marat

Vue de l’exposition Sous le soleil exactement,

08 septembre > 16 octobre 2012

Daniel Clarke

x

> Inside

Ici et nulle part

Emmanuelle Castellan et David Coste

09 juin > 30 août 2012

The Françoise Besson gallery is pleased to invite Emmanuelle Castellan and David Coste, who met a few years ago in Toulouse, to dialogue in the exhibition Ici et nulle part. The artists join in the same attention to the image, whether it is a document or a scholarly reference to art, and to the cinema (moving image, image movement), which they use, each in their own way, as materials allowing them to open their artistic approach to spatio-temporal experiences, for the one, pictorial for the other. Ici et nulle part (Here and Nowhere) reveals two singular yet open and generous universes, which will give rise to a new installation in the gallery.

Download

Vue de l’exposition Ici et nulle part,

Emmanuelle Castellan & David Coste

09 juin > 30 août 2012

 

Vue de l’exposition Ici et nulle part,

David Coste

09 juin > 30 août 2012

Vue de l’exposition Ici et nulle part,

Emmanuelle Castellan

09 juin > 30 août 2012

Vue de l’exposition Ici et nulle part,

Emmanuelle Castellan & David Coste

09 juin > 30 août 2012

Vue de l’exposition Ici et nulle part,

Emmanuelle Castellan & David Coste

09 juin > 30 août 2012

Vue de l’exposition Ici et nulle part,

Emmanuelle Castellan & David Coste

09 juin > 30 août 2012

Vue de l’exposition Ici et nulle part,

Emmanuelle Castellan & David Coste

09 juin > 30 août 2012

Vue de l’exposition Ici et nulle part,

Emmanuelle Castellan & David Coste

09 juin > 30 août 2012

Vue de l’exposition Ici et nulle part,

David Coste, portraits d’espace

09 juin > 30 août 2012

x

>Inside

Tout s’éteindra

Clément Montolio, Frederic Khodja, Nicolas Aiello, Emmanuelle Castellan, Eric Corne, Damien Deroubaix, Karine Hoffman, Abel Pradalié, Anne-Laure Sacriste, Claire Tabouret

26 avril > 03 juin 2012

The Galerie Françoise Besson and the magazine Hippocampe are pleased to announce the thematic and collective exhibition “tout s’éteintra” focused on the theme of the night. From 26 April to 03 June 2012, about thirty works and eleven contemporary artists will be gathered at the gallery by Gwilherm Perthuis, editor-in-chief of the literary and artistic review Hippocampe, who is curating the exhibition. The exhibition will mix several mediums (painting, drawing, print, sculpture, video…) which will open the theme to multiple questions.

Download

Tout s’éteindra,

Vue d’exposition,

Galerie Françoise Besson

Tout s’éteindra, 26 avril > 03 juin 2012

 

Tout s’éteindra, 26 avril > 03 juin 2012

 

Tout s’éteindra, 26 avril > 03 juin 2012

Tout s’éteindra, 26 avril > 03 juin 2012

Tout s’éteindra, 26 avril > 03 juin 2012

Tout s’éteindra, 26 avril > 03 juin 2012

Tout s’éteindra, 26 avril > 03 juin 2012

Tout s’éteindra, 26 avril > 03 juin 2012

Tout s’éteindra, 26 avril > 03 juin 2012

Tout s’éteindra, 26 avril > 03 juin 2012

Tout s’éteindra, 26 avril > 03 juin 2012

Tout s’éteindra, 26 avril > 03 juin 2012

Tout s’éteindra, 26 avril > 03 juin 2012

Tout s’éteindra, 26 avril > 03 juin 2012

Tout s’éteindra, 26 avril > 03 juin 2012

Tout s’éteindra, 26 avril > 03 juin 2012

Tout s’éteindra, 26 avril > 03 juin 2012

x

> Inside

Chantal Fontvieille

Mise en cible

4 février > 30 mars 2012

Targeting is the title of the exhibition, which will have two sections. The first is devoted to the works on paper in the drawing room located at the entrance of the gallery. The medium is the target (recovered from the trash cans at the shooting ranges). The second section is devoted to a series of 14 stations (photographic montages) such as the Passion of Christ.

Download

Station 1, 2011

impression sur plexiglas, 65 x 49,5 cm

Station 14, 2011

impression sur plexiglas, 65 x 49,5 cm

Station 5, 2011

impression sur plexiglas,

Station 8, 2011

impression sur plexiglas,

 

Station 6, 2011

impression sur plexiglas, 65 x 49,5 cm

Station, 2011

impression sur plexiglas,

Relief, 2009 – 2010

techniques mixtes sur papier, 170 x 170 cm

Relief, 2011

gravure sur cible

Sans titre, 2009

diptyque, éclats de plomb et graphite

 

Cibles

x

>Inside

Daniel Clarke

Bootleg #1

05 décembre 2011 > 31 janvier 2012

The Françoise Besson gallery presents, from December 5 to January 31, 2012, a monographic exhibition dedicated to the artist Daniel Clarke. Entitled Bootleg #1, the exhibition presents the artist’s recent works, oils on canvas, works on paper and sculptures created during 2010 and 2011. In this series of recent works, Daniel Clarke expresses the desire to create a break, a change, with his previous works: “I believe that it is a process that will take time but I will tend towards the abstract. It scares me a little but either the narrative becomes important again and takes its place or it disappears completely”.

 

 

Download

Daniel Clarke,

Aphrodite IX, 2011

Aquarelle sur papier, 141 x 114 cm

Daniel Clarke,

Hands, 2011

Aquarelle sur papier, 45 x 40,5 cm

 

Daniel Clarke,

July, 2011

Huile sur toile en lin, 200 x 160 cm

Daniel Clarke,

Smoke IV, 2011

Huile sur papier, 36 x 58 cm

Daniel Clarke,

The Parade, 2011

Bois polychrome, 33 x 33 x 35 cm

Daniel Clarke,

Theodole #1, 2011

Encre sur papier, 60 x 50cm

Daniel Clarke,

Yellow, 2011

Aquarelle sur papier, 45 x 40,5 cm

Bootleg vol.1 #1,

Vue d’exposition,

Galerie Françoise Besson

Bootleg vol.1 #1,

Vue d’exposition,

Galerie Françoise Besson

Bootleg vol.1 #1,

Vue d’exposition,

Galerie Françoise Besson

Bootleg vol.1 #1,

Vue d’exposition,

Galerie Françoise Besson

Bootleg vol.1 #1,

Vue d’exposition,

Galerie Françoise Besson

x

2011

> Inside

Gilles Perraudin

L’archaïsme de l’avant garde

10 novembre > 39 novembre 2011

The Françoise Besson Gallery is pleased to present the exhibition devoted to the architect Gilles Perraudin, presented from November 10 to November 29, 2011. This exhibition is a first for the gallery, which is shaking up its usual program devoted to contemporary painting and drawing to show the work of the architect without whom the gallery space would not exist. Françoise Besson, daughter and sister of architect Gilles Perraudin, could not live in an ordinary space. When she decided to set up her family home and art gallery at 10 rue de Crimée, she entrusted the construction to a trustworthy man, who has demonstrated all his know-how in several exemplary projects, both in the region (Lyon School of Architecture, Cité Internationale, Social Housing in La Croix-Rousse,…) and throughout the world (Lebanon, Morocco, Romania, Germany,…).

Download

vue de l’exposition l’archaïsme de l’avant garde

10 novembre > 39 novembre 2011

maquette

vue de l’exposition l’archaïsme de l’avant garde

10 novembre > 39 novembre 2011

maquette

Exposition l’archaïsme de l’avant garde

10 novembre > 39 novembre 2011

dessin

exposition l’archaïsme de l’avant garde

10 novembre > 39 novembre 2011

Décomposition d’un bloc

Exposition l’archaïsme de l’avant garde

10 novembre > 39 novembre 2011

bloc

Exposition l’archaïsme de l’avant garde

10 novembre > 39 novembre 2011

Reproduction numérique pigmentaire haute définition sur carton blanc, 16,7 x 12 cm

Exposition l’archaïsme de l’avant garde

10 novembre > 39 novembre 2011

décomposition des blocs

Exposition l’archaïsme de l’avant garde

10 novembre > 39 novembre 2011

 

Reproduction numérique pigmentaire haute définition sur carton blanc, 16,7 x 12 cm

Exposition l’archaïsme de l’avant garde

10 novembre > 39 novembre 2011

x

> Inside  & dans la réserve

Jean Xavier Renaud

Jean Xavier Renaud

17 sept >5 nov 2011

Once upon a time, a long time ago, before dogs invaded the countryside and wondered if humanity really existed, there was an artist who lived on a plateau in the Jura mountains. His name was Jean-Xavier Renaud. His biographers remembered that he liked to run in the woods. It is also said that he liked to laugh, at least that is what he said one day when he was urged to deliver the secrets of his art, in one of those catalogues that bibliophiles are now tearing off at a high price. In view of what has come down to us from his works, this laughter seems to have been joyful, yellow, mocking and caustic, linked to a precise observation of the world, in its little things as well as in its most spectacular manifestations. Jxr was sometimes amused, sometimes indignant, his objects of indignation quickly realizing their misfortune if they ever saw the painting or drawing of which they were the subject. He knew how to be moved by a wall covered with lichen, a tired dog or a rainy site, emotions that he took the time to transcribe by means of watercolours with subtle colours and attentive to the ephemeral beauty of nature, a nature that he tried to preserve as best he could through his elective engagements. There was nothing sectarian about him, he was open to discussion, but if he learned that a road project might prevent a salamander from taking its Sunday stroll, then he would become ferocious, a ferocity that he knew how to transpose perfectly into painting.
Le Lichen, Marc Desgrandschamps (excerpt)

Vue de l’exposition de Jean Xavier Renaud (réserve)

Jean Xavier Renaud 17 sept >5 nov 2011

Vue de l’exposition de Jean Xavier Renaud (réserve)

Jean Xavier Renaud 17 sept >5 nov 2011

Vue de l’exposition de Jean Xavier Renaud (réserve)

Jean Xavier Renaud 17 sept >5 nov 2011

Vue de l’exposition de Jean Xavier Renaud (galerie)

Jean Xavier Renaud 17 sept >5 nov 2011

Vue de l’exposition de Jean Xavier Renaud (galerie)

Jean Xavier Renaud 17 sept >5 nov 2011

Vue de l’exposition de Jean Xavier Renaud (galerie)

Jean Xavier Renaud 17 sept >5 nov 2011

Vue de l’exposition de Jean Xavier Renaud (réserve)

Jean Xavier Renaud 17 sept >5 nov 2011

Vue de l’exposition de Jean Xavier Renaud (réserve)

Jean Xavier Renaud 17 sept >5 nov 2011

Tropiques Lompnes

Vue de l’exposition de Jean Xavier Renaud (réserve)

Jean Xavier Renaud 17 sept >5 nov 2011

Vue de l’exposition de Jean Xavier Renaud (réserve)

Jean Xavier Renaud 17 sept >5 nov 2011

panoptique, 2011

craie grasse

Exposition de Jean Xavier Renaud (réserve)

Jean Xavier Renaud 17 sept >5 nov 2011

plante 2, 2011

aquarelle

exposition de Jean Xavier Renaud (réserve)

Jean Xavier Renaud 17 sept >5 nov 2011

Restau, Jura, Mouthe, 2011

aquarelle 65 x 50cm

exposition de Jean Xavier Renaud (réserve)

Jean Xavier Renaud 17 sept >5 nov 2011

autoportrait, 2011

aquarelle 65 x 50cm

exposition de Jean Xavier Renaud (réserve)

Jean Xavier Renaud 17 sept >5 nov 2011

Col du garçon, 2011

aquarelle 65 x 50 cm

exposition de Jean Xavier Renaud (réserve)

Jean Xavier Renaud 17 sept >5 nov 2011

Kada- fille , 2011

aquarelle 65 x 50 cm

exposition de Jean Xavier Renaud (réserve)

Jean Xavier Renaud 17 sept >5 nov 2011

Sauc’ au vin rouge, 2011

aquarelle 65 x 50 cm

exposition de Jean Xavier Renaud (réserve)

Jean Xavier Renaud 17 sept >5 nov 2011

vl’a du bio, 2011

huile sur toile, 116 x 89 cm

exposition de Jean Xavier Renaud (réserve)

Jean Xavier Renaud 17 sept >5 nov 2011

x

> Inside

Gaelle Foray & Jacques Migayrou

L’imminence du danger

23 juin > 31 juillet 2011

Gaëlle works the photographic material like a historical artifact with a scalpel. Jacques also speaks of threats to civilization and the individual, but in a more introspective version. Where Jacques is lyrical and gestural, Gaëlle proposes collages that are as poetic as they are trivial. They come together on the theme of civilization and its ambiguous procession of construction and destruction, with the cohort of abuse, pollution, exploitation and machinations that it brings after it.

 

Download

Gaëlle Foray,

La poubelle et la chaufferie, 2010

Collage, 9 x 16 cm

 

Gaëlle Foray,

Les ours, 2010

collage,

Gaëlle Foray,

Dans le goudron, 2011

collage, 10,5 x 10,5 cm

Jacques Migayrou,

Sans titre, 2008
huile sur toile, 195 x 130 cm

Jacques Migayrou,

Sans titre, 2010
huile sur toile, 116 x 89 cm

Jacques Migayrou,

Sans titre, 2010

huile sur toile, 116 x 89 cm

Jacques Migayrou,

Sans titre, 2010

huile sur toile, 146 x 114 cm

Jacques Migayrou,

Sans titre, 2010

huile sur toile, 73 x 60 cm

x